Le Fougueux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Fougueux

Message  crabtambour le Jeu 29 Déc 2011 - 11:52

Bonjour
Je suis à la recherche de renseignements et photos sur le FOUGUEUX vaisseau français de 74c posterieur à 1770 il aurait pris part à la bataille de Trafalgar. les renseignements à ce sujet sont les bienvenus
merci.
Bonjour

crabtambour

Messages : 26
Date d'inscription : 25/08/2010
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fougueux

Message  G. Delacroix le Jeu 29 Déc 2011 - 13:58

Il existe bien un vaisseau nommé Le Fougueux qui a d'ailleurs une curieuse carrière :
C'est un vaisseau de 74 canons commencé en août 1782 à Lorient mais la construction sera arrêtée en février 1783 et, fait rare, une grande partie de ce qui avait été construit sera démontée puis stockée en magasin les mois suivants. C'est un plan Sané donc un 74 des plus classiques. Construit par Segondat.
Il sera remis en chantier en novembre 1784 et lancé le 19 septembre 1785.Il sera refondu entre décembre 1792 et novembre 1794, radoubé en mai-juin 1799.
Participe à la Croisière du Grand-hiver (1794), au combat de Groix (1795), à l'expédition d'Irlande (1797) puis au raid de Bruix (1799).
Il sera pris à l'abordage par les Anglais en octobre 1805 à Trafalgar. Les Anglais l'abandonnent ensuite dans la tempête qui a suivi la bataille de Trafalgar, il ira s'échouer sur les récifs de Santi-Pietri. Entre la bataille et le naufrage, il y eu 562 tués et 120 survivants.


_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
avatar
G. Delacroix
Admin

Messages : 6414
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fougueux

Message  Invité le Ven 13 Avr 2012 - 17:12

Il existe d'autres renseignements intéressants sur ce 74 canons de la classe Téméraire.
A Trafalgar, il semble que ce vaisseau ait tiré les premiers coups de canon de la bataille sur le HMS Royal Sovereign, leader de la ligne "sud" anglaise et bateau amiral de Collingwood, le meilleurs marcheur, au moment de Trafalgar, de la flotte anglaise
Les documents (anglais) que j'ai pu consulter disent d'ailleurs que ces tirs d'ajustement ne firent pratiquement aucun dégat, l'amiral anglais ayant au surplus recommandé à tout le monde de s'allonger sur le pont.
Plus tard dans la bataille, le Fougueux se retrouva au coeur de l'engagement avec le Bucentaure, le Victory, le Redoutable et le Temeraire.
Comme on le sait, le Bucentaure était le vaisseau amiral français que Nelson avait d'ailleurs eu du mal dans un premier temps à identifier car il ne déploya sa marque d'Amiral qu'assez tardivement.
Le Fougueux pour sa part se retrouva matelot arrière du Redoutable, lui même venu couper la route du Victory qui tentait de prendre le Bucentaure dans un feu d'enfilade de poupe.
Ces manoeuvres n'étaient nullement le résultat d'un plan prémédité, mais résultaient seulement d'une tentative assez désespérée de certains capitaines français de serrer la ligne en raison de l'évidente manoeuvre de Nelson et de Collingwood de vouloir la couper en 2 endroits, de la désorganisation de la ligne franco-espagnole et du fait que plusieurs espagnols aient, volontairement ou non, ( pas de chauvinisme particulier dans mes propos) laissé un assez grand espace entre l'arrière du Bucentaure et leurs propres navires.( Neptuno et San Leandro)
D'ailleurs le brave capitaine Lucas le rapporte parfaitement dans son rapport de la bataille à bord du Redoutable.
C'est ainsi que le Redoutable se retrouva bord à bord du Victory et le Fougueux bord à bord du Téméraire, matelot arrière du Victory dans la ligne nord anglaise.
Pour les britanniques, le HMS Téméraire ( Fighting Temeraire) est assurément le vaisseau le plus célèbre de Trafalgar après le légendaire Victory. Sa fin a été immortalisée par un splendide tableau du peintre TURNER où on le voit remorquer, forteresse en bois encore imposante,vers le lieu de sa destruction, en 1838, par un remorqueur à vapeur...
La fin d'un monde...
Il s'agit d'un 98 canons qui en portait d'ailleurs plus en 1805, y compris d'énormes carronades sur le gaillard avant, commandé par le "célébre" capitaine Harvey.
Ce dernier avait recu un rappel à l'ordre sec de Nelson à bord du Victory quand ce dernier s'apercu que le Temeraire d'Harvey filait plus vite que lui et allait arriver le premier sur la ligne franco-espagnole comme Collingwood était en train de le faire pour la ligne sud.
La "légende anglaise" rapporte qu'Harvey fut interpellé au porte voix par Nelson lui-même lui demandant de reprendre son rang de matelot arrière du Victory, ce que fit le fougueux Harvey, sans le moindre plaisir.
Toujours est-il que c'est sur ce "Fighting Temeraire" que tomba le Fougueux venu à l'aide du Redoutable.
Le Fougueux avait déjà été très secoué par des échanges de bordées avec d'autres anglais.
Son commandant, Louis Alexis Baudoin était mortellement blessé et avait laissé le commandement à son second François Bazin.
Le Téméraire avait déjà sauvé le Victory en annihilant par un feu extremement nourri les divisions d'abordage du Redoutable qui étaient prêtes à prendre d'abordage le vaisseau amiral anglais.
Et bien, c'est ce même Téméraire qui lança, à l'abordage du Fougueux, presque totalement dématé, ses propres troupes d'abordage commandées par son Premier lieutenant, Thomas Fortescue Kennedy, qui entra avec ses hommes sur le vaisseau français par certaines des embrasures des canons du pont principal et en s'accrochant aux chaines des ancres.
Il apparait que les français se seraient vaillamment défendus durant cet abordage, luttant, pont par pont contre les anglais.
Mais François BAZIN, apprenant que pratiquement tous ses officers étaient tués ou blessés, décida de rendre son épée à Kennedy.
Très endommagé, le Fougueux devait effectivement sombrer dans la tempête bien connue qui suivit Trafalgar.
La valeureuse conduite de Kennedy fut moyennemen,t récompensée par "les Lords" de l'Amirauté.
On le retrouve en service dans la Manche et la mer du Nord vers 1809 ou il commande une peite flotille de 8 bricks chargés de faire le blocus de 2 belles fregates françaises de 40 coincées à Dunkerque.
Le blocus sera fructueux et les belles françaises ne reussiront pas à prendre la mer.
Surtout, c'est la dernière affectation de Kennedy qui est "parlante".
Il fut en effet le dernier commandant du vaillant "Fighting temeraire" et ce fut lui qui prépara son dernier appareillage pour la casse en 1838 alors que le vaisseau n'était plus qu'un navire "dépôt" comme tant d'autres ex grands vaisseaux de l'époque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Fougueux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum