Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  miguel66 le Mar 17 Aoû 2010 - 0:40

Bonsoir, Bonjour
Je suis tomber par hasard sur deux illustration de frégate de la fin du 17ème dans les "souvenir conservé de marine" de l'amiral Paris, se sont: la salamandre et la gironde, j'aimerai avoir plus de détails sur ces vaisseaux...

ce que j'ai put trouver sur la Salamandre c'est qu'il y en avait deux a l'époque concernée: _frégate à une batterie et demi de 22 canons, Mallet, Rochefort 1693, 177tx, 81x23x9,6, 6-6, 16-4, 1696 devient l'Atlante. FC:1704 _Frégate légère de 20 canons, Colomb, Toulon 1696, 314 tx, 95x27,6x12, 16-6, 4-4. FC:1709


Quand a la Gironde rien!! Elle a une poupe très particulière, qui a piqué ma curiosité.

j'aimerai donc savoir si il existe d'autres documents sur ces deux (ou trois) Frégates, plan de formes, illustrations, journal de bords...

pirat

miguel66

Messages : 43
Date d'inscription : 11/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  koz bag le Mer 18 Aoû 2010 - 19:57

Bonsoir Miguel 66

Pourriez vous me cité votre source ,je ne retrouve aucune trace de la Salamandre a Rochefort .

Cependant se qui me fait douter de moi,c'est effectivement Mallet Père est bien présent notamment
dans les conseil de construction ,son fils est a Dunkerque ou il enseigne .

Cordialement

source : René Memain ,et Joel Pierre auquel Démerliac a contribué a sont ouvrage.
avatar
koz bag

Messages : 1122
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Maine et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  rabitsky le Jeu 19 Aoû 2010 - 0:05

Bonjour
Selon le "Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours" du lieutenant de vaisseau Jean-Michel Roche.

La première Salamandre est bien une frégate avec les dimensions et l'armement que vous indiquez.
Ce navire serait originaire du Brandenbourg où il portait le nom de Salamander depuis 1683.
Il aurait été reconstruit à Rochefort par Mallet fils à partir de 1693 (ces informations sont en fait reprises de Demerliac par Roche qui ne peut les certifier).
Mise à flot en 1694, la Salamandre participe à la campagne d'Iberville. Le 13/10/1694, elle participe à la prise de Fort York dans la baie d'Hudson avec le Poli (Lemoyne d'Iberville).
En 1696 elle devient l'Atalante.
En 1701-1702 elle compte à Rochefort comme "bonne voilière".
Elle est rayée des listes à Rochefort en 1705.

La seconde Salamandre est mentionnée comme galiote à bombes (il s'agit probablement d'une erreur).
En tout cas, les dimensions données correspondent aux vôtres, ce qui semble bien grand pour une galiote à bombes.
Construite par F. Coulomb, mise à flot le 20/03/1696 à Toulon, elle est désarmée dans ce même port toute l'année 1700.
En 1701 elle compte à Toulon comme frégate légère propre à la course (comme quoi...).
Le 21/08/1707 elle est endommagée par le tir des galiotes anglaises lors de l'attaque de Toulon.
Non réparée, elle est jugée hors de service le 16/01/1709 puis vendue le 26/06/1709.

La Gironde est mentionnée comme flûte de 42 canons. (Ses deux successeurs seront également des flûtes de 28 canons)
D'un tonnage d'environ 600 tonneaux, elle mesure 40,3 m de longueur (124 pieds), 10,1 m de largeur (31 pieds) pour un creux de 3,9 m (12 pieds).
Son armement comprend à l'origine 10 pièces de 18 et 18 pièces de 12.
Plus tard il est réduit à 20 pièces de 8. (Alors pourquoi 42 pièces ?)
Construite à Rochefort par Masson, mise à flot en 1695, elle est signalée comme "bonne voilière" dans ce même port en 1699.
Elle est sabordée en août 1702.

Remarque : si dans son ouvrage sur les frégates, Jean Boudriot mentionne bien les deux Salamandres, il n'y a aucune référence à la Gironde.

Philippe
avatar
rabitsky

Messages : 230
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : CESSIEU (38)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  miguel66 le Jeu 19 Aoû 2010 - 19:19

bonsoir,

Merci de ta reponse rabitsky, pour se qui est de la Gironde je me doutait bien que c 'etait une flute, une poupe avec un fregatage aussi prononcé... c' est neanmoins un vaisseau tres impressionnant sont armement devai se repartir sur deux ponts (42 ou 38 canons) je n'ai jamais vu d'illustration de flute a 2 ponts sauf le plan du chameau flute du roi de quelque 30 ou 40 an plus tard.

Pour ce qui est des Salamandres je supose que celle des "souvenirs..." est la seconde puisque sont decor est de style J.Berain... et que la premiere etan de construction etrangere les decors devait etre tres differents des habitudes francaise.

A quoi corespond une reconstruction??

Etait il d'usage de copier les ligne d'un batiment etranger en france (comme le firent les anglais)?? Et si oui ou on put etre conservé c'est plans si ils existe encore? Les dessin d'architecture naval de l'epoque etan plus des vues d'artistes que des dessins technique a proprement dit on peut se faire avec c'est dessins une bonne idée de l'allure general de ces vaisseaux.

pour ce qui est de la prise de fort York j'ai trouvé ca qui n 'est pas mal du tout:
Iberville prit le commandement du Poli et son frère Joseph Le Moyne de Serigny celui de la Salamandre ; ils quittèrent Québec le 10 août 1694 et arrivèrent à la rivière Hayes le 24 septembre. Iberville fit immédiatement débarquer un détachement pour « reconnoitre » le fort York et commença les préparatifs en vue d’un long siège d’hiver. Le 13 octobre (3 octobre ancien style), les Anglais furent sommés de se rendre. Ils déléguèrent Henry Kelsey pour négocier les conditions de la capitulation et le lendemain, ainsi que les gouverneurs de la Hudson’s Bay Company en Angleterre l’affirmèrent par la suite, le gouverneur Thomas Walsh « se rendit lâchement ». Bien que le fort ait eu une bonne garnison, de grosses pièces d’artillerie, des vivres et des marchandises de traite, le commandant, en dépit des avertissements qu’on lui avait prodigués au sujet d’une attaque imminente des Français, avait négligé de faire provision de bois de chauffage. Au milieu d’épreuves de toutes sortes, l’expédition et ses prisonniers passèrent l’hiver au fort York, qu’on avait rebaptisé fort Bourbon. On a accusé Iberville d’avoir violé les termes de la capitulation ; ainsi on a tout lieu de croire que, dans le but d’économiser les vivres, il libéra les hommes de la garnison anglaise, sauf Walsh et deux ou trois autres, et les laissa à leurs propres moyens pour subsister dans le rude hiver nordique. Les glaces de la rivière Hayes (rebaptisée Sainte-Thérèse) ne partirent qu’à la mi-juin 1695, mais entre-temps le scorbut avait tué non seulement un grand nombre d’Anglais mais aussi des marins français et des Canadiens. Iberville avait en outre perdu son jeune frère, Louis, sieur de Châteauguay, qui était le troisième Le Moyne à mourir au combat en Amérique. L’expédition séjourna au fort York tout l’été dans l’espoir de s’emparer des navires de ravitaillement qui devaient venir, ainsi que chaque année, d’Angleterre. Comme, au mois de septembre, aucun d’entre eux n’était signalé, Iberville décida de passer le commandement des territoires de la baie d’Hudson à Gabriel Testard de La Forest, en lui laissant un détachement de 70 hommes, puis il s’embarqua pour La Rochelle, où il arriva le 9 octobre. Au cours de la campagne de 1694–1695, les Indiens avaient amené 450 canots remplis de pelleteries au fort Bourbon.
le lien: http://cyberacadie.com/index.php?/acadie_hier_biographie/Pierre-Le-Moyne-dIberville.html

Pour koz bag: ma source qour les Frégates c'est : http://membres.multimania.fr/jacqueskanon/mapage.html.


miguel66

Messages : 43
Date d'inscription : 11/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  G. Delacroix le Jeu 19 Aoû 2010 - 20:11

rabitsky a écrit: La seconde Salamandre est mentionnée comme galiote à bombes (il s'agit probablement d'une erreur).
Pas d'erreur, elle a été construite sous la dénomination très polyvalente de "frégate bombardière"

rabitsky a écrit: ..
Son armement comprend à l'origine 10 pièces de 18 et 18 pièces de 12.
Plus tard il est réduit à 20 pièces de 8. (Alors pourquoi 42 pièces ?)
Philippe
L'armement de la Gironde consiste en 10 pièces de 18 et 12 (pas 18) pièces de 12 au pont (donc panaché bronze-fer) et 20 pièces de 8 aux gaillards. Total 42 pièces.

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
avatar
G. Delacroix
Admin

Messages : 6645
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  rabitsky le Jeu 19 Aoû 2010 - 21:58


Quelle précision !
Je m'en vais corriger ma bible immédiatement.
avatar
rabitsky

Messages : 230
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : CESSIEU (38)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Frégates des souvenir conservé de l'amiral Paris

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum