Marquise

Aller en bas

Marquise

Message  maqars le Mar 20 Fév 2018 - 15:41

Bonjour
Question d'un copain à laquelle je serais bien en peine de répondre  :

Quote...

Et puis, sur le manuel que les stagiaires reçoivent sur le Belem mais aussi, plus récemment, sur des sites Internet, on voit apparaitre une voile d'étai appelée Marquise qui s'installe entre le Foc d'artimon (basse voile d'étai) et le Diablotin. Ce qui revient à dire que cette Marquise devient de facto la voile d'étai du Perroquet de Fougue à la place du Diablotin qui remonte d'un étage, devenant ainsi la voile d'étai de perruche.
On trouve cette disposition sur des sites Web consacrés à des trois-mâts de la seconde moitié du 19e siècle, soit après la rédaction des anciens manuels de matelotage que je possède. A noter qu'une voile nommée Marquise n'existe même pas dans mes bouquins...
Ce changement pourrait correspondre donc à l'arrivée des Clippers et ensuite des grands voiliers qui leur ont succédé jusqu'à la Première Guerre, voire encore après, cas du Belem.
En fait, quand j'étais stagiaire sur le Belem, j'avais déjà remarqué cette "anomalie" mais, j'avais attribué cela au fait que c'est un trois-mâts barque donc, sans phare carré à l'artimon.
Aujourd'hui, avec Internet, je trouve aussi cette disposition sur les trois-mâts carrés, type Clippers.
Il est vrai aussi que l'arrivée des Clippers a modifié les mâtures, en particulier avec la division en 2 des huniers (devenus fixes et volants), ainsi que des perroquets et des cacatois. Donc, dans la "refonte" des noms de voiles à cette époque à partir de 1850, on peut supposer l'apparition d'une Marquise...
Si je possède des bouquins sur les Clippers, aucun ne relève ce détail, s'attachant plutôt à leur histoire : course du thé, passage du Horn, etc.

Cela n'est évidemment qu'un détail de noms, cela ne change rien à ce qui était important à l'époque : faire le meilleur usage du vent !
                                                                                                                                                                                                                                          ....Unquote

Je tiens à préciser que cette personne n'est pas avare de conseils et explications dans sa partie (armes et tirs à la poudre noire de ses débuts jusqu'à l'apparition de la PSF), cela me ferais donc plaisir de pouvoir lui répondre, le sachant cloué au fauteuil pour l'instant et se replongeant dans sa documentation navale de bonne qualité.

Merci d'avance pour lui !

avatar
maqars

Messages : 733
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Jodoigne ( Belgique )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  Francis Jonet le Mar 20 Fév 2018 - 16:30

Jean-Marie,

Tu retrouves cette voile au mât d'artimon dans le livre de Jean Randier "Grands voiliers français", qui traite des trois et quatre mâts barque de la fin du XIXème siècle ; il y est indiqué une quatrième voile d'étai à ce mât : la "voile d'étai de flèche".
avatar
Francis Jonet

Messages : 6098
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Moulin-Neuf - Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  pollux le Mar 20 Fév 2018 - 18:15

C'est effectivement une voile d'étai située au dessus du foc d'artimon.
avatar
pollux

Messages : 1581
Date d'inscription : 26/05/2010
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  G. Delacroix le Mar 20 Fév 2018 - 19:03

Bon bien c'est la voile d'étai de perroquet de fougue. Maintenant, pourquoi s'appelle t'elle marquise ? C'est là le mystère 


_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
avatar
G. Delacroix
Admin

Messages : 7106
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  maqars le Mer 21 Fév 2018 - 10:01

Bonjour à tous et merci de vos réponses.

Voici la remarque sur celles-ci que mon ami m'a demandé de poster:

Ce que je comprends pas, c'est que sur des anciens traités de matelotage, la voile d'étai du perroquet de fougue est le Diablotin.
Et ces traités sont des ouvrages sérieux dont l'un, épais comme une brique, date de 1847.
Et, tout à coup, on insère cette Marquise, sortie de nulle part, à la place du Diablotin qui, lui, remonte d'un étage et devient la voile d'étai de la Perruche, en dépit de toute la tradition de matelotage de l'époque.
On aurait pu inventer un nom comme Contre-Diablotin pour dédoubler cette voile, comme on l'a d'ailleurs fait pour d'autres voiles (Brigantine, Cacatois, voire Huniers et Perroquets devenus fixes et volants).
Mais là, on monte les autres voiles d'étai d'un cran pour faire une place à la Marquise. Il faut avouer que c'est peu courant dans le milieu traditionnel de la voile.


avatar
maqars

Messages : 733
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Jodoigne ( Belgique )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  Francis Jonet le Mer 21 Fév 2018 - 10:57

Je n'ai sans doute pas été assez précis, mais effectivement le diablotin monte d'un cran.
Dans l'ordre en montant d'après Randier :
1 - foc d'artimon ;
2 - marquise ;
3 - diablotin ;
4 - voile d'étai de flèche.
avatar
Francis Jonet

Messages : 6098
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Moulin-Neuf - Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  G. Delacroix le Mer 21 Fév 2018 - 11:18

Bonjour,

Dans la marine du XVIIIe siècle, une marquise, c'est une toile que l'on tend au dessus de la tente du gaillard d'arrière pour ménager un courant d'air entre les deux. 
Deux hypothèses :
Comme la voile dite "marquise" est au dessus du foc d'artimon, elle "surplombe" le foc comme faisait la marquise avec la tente. 
Il est également possible que cette toile soit aussi utilisée comme voile d'étai de perroquet de fougue par nécessité ou par économie, la forme et les dimensions étant assez proches.
En fait, on "insère pas" la marquise, on attribue ce nom à la voile d'étai de perroquet de fougue qui existe déjà depuis longtemps. Ce n'est pas un ajout mais un changement de nom.
A la même époque, le terme de diablotin correspond à la voile d'étai de perroquet de fougue donc à la marquise, le diablon à la voile d'étai de perruche. La "promotion" de la marquise a peut-être fait remonter le nom de diablotin d'un étage par ressemblance phonique entre diablotin et diablon, faisant alors disparaître ce dernier.

Bon, c'est une théorie très hypothétique et ça n’engage que moi  


_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
avatar
G. Delacroix
Admin

Messages : 7106
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  maqars le Mer 21 Fév 2018 - 15:43

Mon ami vous remercie tous pour les réponses données a sa question.

avatar
maqars

Messages : 733
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Jodoigne ( Belgique )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  pollux le Mer 21 Fév 2018 - 18:31

Pour prolonger un peu les dires de Gérard.

Une marquise est une sorte d'apprentis de verre et de fer forgé qui protège des intempéries les portes d'entrées. Les marins auraient très bien pu nommer cette toile de tente gréée au dessus de la dunette du même nom, puisque d'utilité similaire.

Puis par extension la voile d'étai de perroquet de fougue qui passe Mr là en prend le nom.

Purement spéculatif hein !!!!!



On remarquera que la marquise rappelle l'armature (panier) portant les robes du XVIIe, d'où peut-être le nom de marquise pour les robes portées par ces dames.
avatar
pollux

Messages : 1581
Date d'inscription : 26/05/2010
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marquise

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum