Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Aller en bas

Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Steckmeyer le Sam 7 Juil 2018 - 11:41

Bonjour,

J’ai commencé la maquette du Soleil Royal il y a un peu moins de deux ans. Il s’agit du kit proposé par Sergal/Mantua à l’échelle 1/77, kit qui m’a été offert lors de mon départ à la retraite …

Pourquoi commencer cette maquette alors que le Victory est loin d’être terminé ? L’état d’avancement des deux maquettes étant très différent, le passage de l’une à l’autre me permet de me changer les idées.

Quel est mon objectif ? Réaliser une (très) belle maquette en utilisant le plus possible les matériels fournis par le kit. Ça commençait plutôt mal car les canons à piquer du pont de batterie et de l’entrepont (exemplaire de droite) sont à jeter ! Je vous laisse juges !



Aussi ai-je décidé de modifier la structure du kit et incorporer de vrais ponts (avec tonture et bouge qui vont bien) sur lesquels j’installerai de vrais canons sur affût. Accessoirement cela impose la fabrication des canons et des affûts. Rien n’est encore décidé sur ce point.  scratch

Je suis donc passé de cela :



à cela en modifiant les couples en conséquence.



J’ai consulté les (bons) forums et, principalement, les réalisations de Michel et Marc. J’ai ainsi appris que le modèle du fabricant s’appuyait sur des documents n’offrant pas toutes les garanties d'un point de vue historique … (controverse Tanneron vs Bérain).

J’ai donc modifié à nouveau la structure du kit :
- Ouverture à quinze sabords au lieu de quatorze entraînant un décalage de certains couples par rapport à leur position prévue afin d’éviter qu’ils ne soient situés en plein milieu d’un sabord,
- Le décalage des couples en position impose une modification de leur profil,
- Elargissement de la poupe : la plupart des kits proposent une poupe étroite et élevée, la mienne sera un peu plus large et moins haute,
- Modification de la proue (selon les conseils de Marc) avec introduction d’un léger frégatage afin de rendre le bébé un peu plus joufflu !

Toute cette entreprise a nécessité moult tâtonnements, des décollages et recollages successifs conduisant à des ajouts/retraits de bois à l’esthétique plus ou moins heureuse, je vous l’accorde ! Cela ne concerne que les couples qui, par bonheur, seront dissimulés et donc invisibles !

Voilà ce à quoi je suis parvenu :





avatar
Steckmeyer

Messages : 20
Date d'inscription : 10/04/2018
Localisation : 14130 Saint-Gatien des Bois

https://site-jcs.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Steckmeyer le Sam 7 Juil 2018 - 12:12

Le bordé du SR sera double. Le premier est constitué de lattes de tilleul de 1,5-1,6 mm d'épaisseur, le second sera réalisé avec des lattes de poirier de 1 mm (non fournies avec le kit). Le premier bordé de la carène est posé. J'en suis à l'étape du ponçage. Je vous soumets plusieurs clichés de façon à ce que vous puissiez juger au mieux.

L'épaisseur des lattes de tilleul (est-ce bien du tilleul, du ramin ?) n'est pas suffisante à mon sens, cela ne laisse pas beaucoup de gras au ponçage. Vous observerez qu'en certains endroits j'ai collé des lattes supplémentaires pour corriger quelques défauts. J'ai préféré cette solution à l'emploi de mastic.












Le cliché ci-dessous m'interpelle ! Cette courbure à l'arrière proche de la quille vous paraît-elle correcte ?












Ce n'est bien évidemment qu'une première étape. Il y a encore beaucoup beaucoup de travail, j'en suis tout à fait conscient. Mon souhait est de parvenir à un premier bordé aux lignes harmonieuses.
La suite : peaufiner la carène et monter les œuvres mortes.
avatar
Steckmeyer

Messages : 20
Date d'inscription : 10/04/2018
Localisation : 14130 Saint-Gatien des Bois

https://site-jcs.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Michel Saunier le Sam 7 Juil 2018 - 16:10

Cela m'a l'air pas mal parti comme formes.
Tu as prévu 15 sabords en première batterie, bien, mais le SR était percé à 16. Donc prévoit un 16ème sabord en avant dans l'arrondi de la proue, qui lui ne sera pas armé et fermé.
D'autre part avant de faire ton bordé final en poirier trace la ligne de la préceinte basse qui te servira de repère pour la virure suivant.
Coté poupe les ouvertures correspondent aux sabords de retraite. Attention leur dimension est différente de ceux de la première batterie.
Les "canons" du kit sont une horreur, c'est du grand n'importe quoi !
Bonne suite.
avatar
Michel Saunier

Messages : 6323
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  gérard 2 le Sam 7 Juil 2018 - 17:19

Bonjour,
c'est que je n'ai jamais vu des pièces de fonderie aussi dég........ Crying or Very sad
Gérard
avatar
gérard 2

Messages : 3646
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Saint Memmie 51470

http://www.chenivessemaquettes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Steckmeyer le Dim 4 Nov 2018 - 19:41

Je ne résiste pas au plaisir de vous présenter mes premiers essais de coulage de canon en plomb.

Tout d’abord, un grand merci aux organisateurs du congrès international de Rochefort. Je me suis offert un petit séjour qui m’a permis d’admirer vos modèles et d’échanger avec quelques-uns d’entre vous. Cela a été un ravissement. Je suis rentré de Rochefort gonflé à bloc !

Une mention spéciale à Michel Saunier qui m’a fait don d’un de ses canons de 4 livres. Compte-tenu des échelles différentes, ce canon de 4 livres au 1/48 offre beaucoup de ressemblance avec un canon de 36 livres au 1/77.

Comme annoncé au début de ce sujet, en raison de la très mauvaise qualité de l’artillerie fournie dans le kit, j’ai pris la décision de les couler ou de les tourner en bois. N’ayant pas de tour, tourner un petit bout de bois en m’aidant d’une perceuse me semble plus accessible que de tourner du laiton !

Les réalisations de Didier (le Royal Louis) m’ont enthousiasmé. Yavépluka !

Présentation du canon de 4 livres avec les armes du comte de Vermandois :



Et le cul-de-lampe :



La boiboîte :



Le canon en position dans la plastiline. Je me suis octroyé une marge au niveau de la bouche à feu en prévision du façonnage ultérieur. L'espace sous les anses a été comblé avec de la plastiline. Des évents au niveau du cul-de-lampe et des tourillons avec rejet de l’air latéralement (on va rire !)



Pour le premier moulage en élastomère, j’ai utilisé de la vaseline en vue d’une séparation aisée avec le moule. Je pensais qu’un chauffage liquéfierait la vaseline et permettrait d’éliminer le surplus. Erreur ! La vaseline devient beaucoup plus fluide mais ne coule pas pour autant. Résultat un premier moule qui m’a paru inexploitable avec des détails peu visibles et une surface du silicone pas nette.
Même opération avec du talc. Impeccable ! Fabrication de la première moitié puis de la seconde sans problème. Seul bémol, lors du moulage de la seconde moitié, le talc n’est pas allé au fond des plots de centrage, ce qui a occasionné un endommagement partiel lors du démoulage !
Voici les deux moitiés après deux coulages de plomb :



Passons maintenant aux coulées. Je me suis préparé des petits lingots de plomb à partir de vieux tuyaux de plomb. Je les fais fondre dans une petite casserole au-dessus d’un chalumeau fonctionnant au butane. Les deux moitiés sont enserrées dans un serre-joint après avoir été préalablement talquées . 30 g de plomb c’est largement suffisant. Je coule et …



A ma grande surprise, une bonne partie du plomb s'est échappée par les évents latéraux !!! J’imaginais que le plomb allait se solidifier au bout de quelques mm dans les évents ! Que nenni ! Un élément peut-être pour comprendre : je n'ai aucune notion de la température du plomb au moment de la coulée sinon qu'elle excède 327,5 °C !
Deuxième essai avec évents latéraux bouchés. OK ! Quelques détails :





Un petit bémol sur les anses, pas nettes, probablement quelques bulles d’air coincées. Ce ne sont que les premiers tests, soyez indulgents !

Bien entendu, vous connaissez tout cela par cœur, je ne vous apprends rien. Le but de ce post est tout autre. J’aimerais recueillir vos critiques/remarques/commentaires. Suite à ces premiers essais, j’ai plusieurs questions :

- Les moules ne vont-ils pas avoir tendance à s’encrasser avec les ajouts successifs de talc et plomb ? Des nettoyages sont-ils à envisager ? Avec quel produit ?

- Je n’ai utilisé que du plomb. Faut-il ajouter de l’étain au plomb pour rendre l’alliage plus dur ? Dans quelles proportions ? Sur la toile, on lit tout et son contraire, difficile de se faire une opinion.

-La partie délicate consistera à forer l’âme du canon et façonner la bouche ! C’est d’autant plus important … que seule cette partie sera visible. J’ai bien potassé la méthode mise au point par B. Frölich. S’il y a d’autres idées …
avatar
Steckmeyer

Messages : 20
Date d'inscription : 10/04/2018
Localisation : 14130 Saint-Gatien des Bois

https://site-jcs.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Michel Saunier le Dim 4 Nov 2018 - 19:50

C'est plus que respectable. Ne faudrait-il pas rechercher un alliage plus fluide qui respecterais mieux les détails déjà bien marqués ?
avatar
Michel Saunier

Messages : 6323
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  a.piot le Dim 4 Nov 2018 - 20:59

Quel alliage avez pris Michel ?
avatar
a.piot

Messages : 2822
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.Google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Michel Saunier le Dim 4 Nov 2018 - 21:45

Du bronze mais on etait dans le cadre d'une couléem en cire perdue de type industrielle.
avatar
Michel Saunier

Messages : 6323
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Didier MAURICE le Dim 4 Nov 2018 - 22:41

Bonsoir Jean Claude,

Le résultat est prometteur.

J’ai connu le même problème avec les plots de centrage de mes moules... Smile

Je te conseille de réaliser plusieurs essais de coulage successifs, de manière à faire monter le moule en température. Il est possible que la finesse du moulage s’ameliore.

Après chaque démoulage, je prenais soin d’elliminer les residus de coulée à l’aide d’un pinceau brosse, qui me servait également à talquer légèrement les moules.
Il m’a fallu plusieurs séances avant de commencer à obtenir un résultat satisfaisant et constant. Bon courage...

avatar
Didier MAURICE

Messages : 61
Date d'inscription : 07/10/2015
Localisation : Laignes (Côté d'or)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  jpern le Lun 5 Nov 2018 - 9:45

Bonjour Jean-Claude

Tout d'abord ravi d'avoir fait ta connaissance à Rochefort.

Je me sers de cette méthode de coulage pour me faire des petites têtes plombées pour la pêche Very Happy donc je dirai mettre du talque à chaque coulée mais bien enlevé le surplus en tapotant les deux parties du moule à chaque fois.
Nettoyage avec une petite brosse (brosse à dent pour moi ) tout les 4 / 5 coulages et là tu pourras faire tous tes canons et même plus sans problème !!!
Personnellement j'ajoute effectivement un peu d'étain pour augmenter la dureté .
Pour que le moule se remplisse correctement il faut comme le dit Didier Maurice que ton moule soit bien chaud (tu seras peut-être obligé de réduire le diamètre de tes évents ).

Bon courage pour la suite
avatar
jpern

Messages : 68
Date d'inscription : 14/04/2016
Localisation : Moëlan sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  a.piot le Lun 5 Nov 2018 - 10:45

moi aussi , je fais mais tète de cuillères comme cela (rien a voir ) Embarassed
avatar
a.piot

Messages : 2822
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.Google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Steckmeyer le Jeu 8 Nov 2018 - 23:05

Ravi également de t'avoir rencontré à Rochefort, Jean-Pierre.
Tu as raison, les évents sont surdimensionnés et le moule n'a jamais été en température.
Je me propose de réaliser quelques essais avec du plomb pur, de l'étain pur, un mélange de plomb et d'étain et je tirerai les conclusions.
Je pense également acquérir du métal à bas point de fusion pour comparer.
Un bilan dans quelque temps.
Pas vu à Rochefort Alain ?
avatar
Steckmeyer

Messages : 20
Date d'inscription : 10/04/2018
Localisation : 14130 Saint-Gatien des Bois

https://site-jcs.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  a.piot le Ven 9 Nov 2018 - 12:00

Non , compete pour l'index ! Je n'ai donc pas amené le buis !
avatar
a.piot

Messages : 2822
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.Google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soleil royal (1669) Sergal/mantua 1/77

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum