Marine et Modélisme d'Arsenal
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Pokémon EB06 : chez quels marchands trouver des coffrets Règne de ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -24%
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 ...
Voir le deal
399 €

Affût traîneau (projet d'arsenal)

Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Dim 27 Nov 2011 - 15:44

Bonjour à tous (et à toutes !)
Alors voilà, tel que promis, j'ouvre le fil sur l'affût-traîneau. Cela nous permettra d'ajouter un plus à cette question d'histoire boudée jusqu'ici par les modélistes. Certes, la documentation existe ainsi qu'en fait foi les documents rapportés sur le canon Gribeauval et les incartades napoléoniennes dans les confins de la belle France des sommets enneigés. Durkheim disait : « on ne comprend bien qu'en comparant ». Alors tout ce que nous pourrons amener ici sur ce sujet bien particulier ne pourra que nous aider à mieux comprendre et entreprendre...

Le premier modèle qui ressort des documents déjà connus et publiés, est un affût « sleigh » (traîneau) comme celui qui a été présenté dans le « Manual of field artillery exercises » (publié en août 1861) et est surmonté par un 9 livres. S'il est relativement récent, il concerne néanmoins le passage du canon à chargement par la bouche au canon à chargement par la culasse. La scène se passe dans l'enceinte de Québec et est datée de 1879.

Le second modèle, est un dessin qui réfère au « Royal Artillery », Montréal, 1871. Bien qu'il porte un canon rayé de 12 livres, il est dans la continuité des affûts-traîneaux qu'on retrouve entre 1750 et 1890 environ. Et il donne le ton des difficultés qu'avaient alors à surmonter les armées appelées à se déployer dans des milieux enneigés. Ah oui, j'oubliais : si vous examinez bien cette illustration, il s'agit d'un affût-flèche, soulagé de son essieu et de ses roues, puis monté sur des skis. Absolument génial !

Le troisième document d'époque est un plan qui nous permet de mieux apprécier la fabrication de la « sleigh » montrée dans la première illustration.

Pour le quatrième, c'est le plus ancien et m'a été communiqué par notre ami Wilfrid. C'est l'affût type qu'on retrouvait à la fin du XVIIIe et lors de la guerre de 1812. L'histoire a été généreuse à cet égard et les plans détaillés de cet affût-traîneau sont disponibles dans les vieux manuels ; c'est sur ce modèle que j'ai entrepris de me mesurer (au 1/10 avec canon bronze de campagne de 9 livres). La reproduction (ou plutôt cette bien malhabile reproduction), se retrouve sur un site du Kentucky ; il est monté d'un trois livres, alors qu'il y en avait également pour les 6, les 9 et les 12 livres de bronze.

Dumas


Affût traîneau (projet d'arsenal) Sleigh10

Affût traîneau (projet d'arsenal) Sleigh11

Affût traîneau (projet d'arsenal) Sleigh12

Affût traîneau (projet d'arsenal) 4bce6810
Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Sam 10 Déc 2011 - 20:59

Alors voilà, mon projet d'affût traîneau, est passablement terminé. Il a été conçu selon les plans d'époque que j'ai tenté de respecter au possible. Le coffre est la seule pièce de l'ensemble qui comprend une part d'imprécision. Selon la documentation, il était de la largeur du traîneau, avait un couvert semi-circulaire pour s'emboîter dans la cavité de l'affût conçue à cet effet. Dans les documents, il est dit également qu'il était ferré dans les coins, qu'il avait deux poignées, une par extrémité, et qu'il était maintenu par des ceintures de cuir.

Cet affût-traîneau a été conçu en 1796 en prenant comme base un modèle typiquement franco-canadien d'avant 1760. Il a été utilisé plus particulièrement lors de la Guerre de 1812 et fut déployé sur tous les fronts enneigés.

Il pouvait être tiré par des chevaux ou par des hommes ; j'ai donc choisi le second mode de locomotion. IL fallait alors 15 hommes en raquettes, dont 7 sur chacune des deux cordes et un sur l'arrière qui tenait une corde pour le retenir lors des descentes rapides (dans le langage des forestiers québécois, on appelait cela... « chiéner le traîneau »).

Le fût est un Armstrong de 6 livres, en bronze. Très difficile à usiner en raison du pommeau de la cascabelle qui doit être fait en pièces détachées.

Un dernier point, l'assemblage du traîneau avec ses ferrures peintes et les lisses n'est pas aussi explicite sur les plans d'époque. Ce qui m'a permis d'arriver à cette conclusion vient de mon expérience personnelle et de l'étude des traîneaux que nous avons toujours su garder dans le patrimoine familial,car nous nous en sommes servis pendant de nombreuses années. À cet égard, j'ai la chance d'en avoir fabriqué un en entier avec ma famille et d'en avoir réparé à de multiples reprises. Pour le choix du gris-bleu, c'était la couleur de l'artillerie de terre britannique et canadienne (ce qui était fort pertinent pour le camouflage sur la neige).

Dumas

P.-S. J'ai oublié de vous dire que l'affût-traîneau (photo du commentaire précédent) reproduit par les Américains pour figurer sur un site d'une bataille du Kentucky est complètement dans le champ. Croyez-moi si je vous le dis, ce traîneau n'aurait pas fait un kilomètre dans la neige avec le poids qu'il traînait...

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4911

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4910

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4913

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4915

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4916
Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Invité Sam 10 Déc 2011 - 21:13

Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347 Bien beau modèle une fois de plus !
Avez vous des détails sur les manoeuvres de tir ?
Pour le déplacement, il n'y avait donc pas de "frein" pour limiter les avancées et reculs dans les dévers ?

Wilfrid Affût traîneau (projet d'arsenal) 522816

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Sam 10 Déc 2011 - 22:00

WDocquois a écrit: Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347 Bien beau modèle une fois de plus !
Avez vous des détails sur les manoeuvres de tir ?
Pour le déplacement, il n'y avait donc pas de "frein" pour limiter les avancées et reculs dans les dévers ?

Wilfrid Affût traîneau (projet d'arsenal) 522816

Les plans parlent d'un levier. Ce levier passait dans l'anneau arrière et allait s'accrocher dans l'étrier placé dans la partie arrière de l'affût sous la vis d'ajustement. Les photos ne le montrent pas, mais il est bel et bien là. Je n'ai pas fabriqué le levier parce qu'il n'y a pas d'explications ni sur la manière de faire le crochet ni sur la manière d'y passer la clavette destinée à le maintenir dans l'étrier.

Dumas
Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Neko Sam 10 Déc 2011 - 22:23

Comme d'habitude un travail de haute volée!
Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347
Neko
Neko

Messages : 1887
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Francis Jonet Sam 10 Déc 2011 - 22:50

Volée de canon Rolling Eyes

_______________________________________________
Francis
Francis Jonet
Francis Jonet
Modérateur

Messages : 8030
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Moulin-Neuf - Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Pierre Rouanne Sam 10 Déc 2011 - 22:59

Ce canon était-il utilisé sur le Saint Laurent gelé?

Pierre
Pierre Rouanne
Pierre Rouanne

Messages : 5914
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Le Roc St André 56460

http://pagesperso-orange.fr/pierre.rouanne/

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Wpatrick Sam 10 Déc 2011 - 23:04

Bonjour

Un beau modèle pour garnir la collection .

Pourrait-on avoir une photo de cet affût avant la pose de la peinture camouflage.

Quel sera le prochain challenge ?

Patrick
Wpatrick
Wpatrick

Messages : 2193
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Lille

http://www.arthur-molle.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Michel Saunier Sam 10 Déc 2011 - 23:06

Dumas, je te l'ai dis, tes étagères vont craquer ou bien ton gouvernement va te ficher un coup de plumeau dévastateur sur tes artilleurs Affût traîneau (projet d'arsenal) 100992
Michel Saunier
Michel Saunier

Messages : 8030
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Sam 10 Déc 2011 - 23:22

Pour une photo avant peinture, je n'en ai pas. Il était très beau car j'ai utilisé du cerisier rouge qui se travaille à merveille et qui est très joli.

Pour les étagères, oui, c'est problème.

Pour le prochain modèle, je n'ai pas d'idée encore et je prends quelques mois de repos car j'ai un bouquin à terminer et il faut que je remette de l'ordre dans ma « shop » !

Sur le Saint-Laurent ?! Lors de la Guerre de 1812, les Américains ne sont pas montés jusqu'à Québec. Leur dernière incartade jusque-là remontre à l'année de la Révolution (1775-1776). L'hiver leur a enlevé l'idée d'y revenir. Les grandes rencontres entre les deux groupes de bélligérants se sont produites entre les Grands-Lacs et les Cantons de l'Est. Notamment à Châteauguay, où ils ont été boutés hors nos murs par les Canadiens et les Indiens

Pour la suite, j'ai un projet d'exposition au Musée naval de Québec, pour l'été prochain. Le conservateur et son DG viennent me rencontrer lundi après-midi. Je verrai si cela est faisable. Apparemment, ils ont idée d'une contribution avec un Musée de France que vous connaissez bien (je garde le nom et n'en dis pas plus pour ne pas trop m'avancer car il n'y rien de ficelé pour l'heure).

Dumas

P.-S. Je vous donne le truc pour le bouton de culasse. Il faut prévoir le trou avant le tournage du fût, et tourner le fût de pointe à pointe pour garder un axe parfait.

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4831

Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn4832
Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  cornic Dim 11 Déc 2011 - 11:33

Magnifique Dumas, comme d'habitude !!! Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347 Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347 Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347

La suite, la suite, la suite !!!

Bonjour
cornic
cornic

Messages : 564
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Selommes (41)

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Invité Dim 11 Déc 2011 - 17:23

Très beau travail comme d'habitude. Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347 Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347 Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347
Ne manquent que des rennes ou bien des orignals (gnaux ?)? et le Pêre Noël... Mais sans doute n'avait il pas encore été inventé.
Jean-François

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Dim 11 Déc 2011 - 17:31

Merci à vous tous. Aujourd'hui, je passe en mode nettoyage de ma « chop ». Il neige et il fait —18 degrés. Une merveille pour ceux et celles qui aiment l'hiver.

Dumas


Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Carrick Dim 11 Déc 2011 - 18:53


Bonjour

C'est quoi, ta chop, l'ami ?
Carrick
Carrick

Messages : 3862
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Plougastel

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Dim 11 Déc 2011 - 19:10

Carrick a écrit:
Bonjour

C'est quoi, ta chop, l'ami ?

C'est un atelier.

Photo 1 : L'établi de ma chop
Photo 2 : enlevée
Photo 3: enlevée


Affût traîneau (projet d'arsenal) Dscn3811


Dernière édition par Dumas le Dim 11 Déc 2011 - 23:42, édité 1 fois
Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Alain Fosse (†) Mar 13 Déc 2011 - 7:39

Dumas a écrit:Je vous donne le truc pour le bouton de culasse. Il faut prévoir le trou avant le tournage du fût, et tourner le fût de pointe à pointe pour garder un axe parfait.
Bonjour
Ce qui suppose l'utilisation d'un toc pour l'entrainement de la pièce.
Alain Fosse (†)
Alain Fosse (†)

Messages : 2119
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Fontenay-sous-Bois

http://alainfosse.com/Accueil/Des_bateaux.html

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  cornic Mar 13 Déc 2011 - 9:26

J'aime bien la choppe sur l'établi de la chop Wink

Affût traîneau (projet d'arsenal) 743347
cornic
cornic

Messages : 564
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Selommes (41)

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Affût-traîneau (projet d'Arsenal)

Message  Invité Mar 26 Juin 2012 - 17:36

Bonjour Dumas,
Me permettez-vous une question sur cette réalisation que je trouve d'autant plus intéressante qu'elle m'est totalement inconnue. Pour tirer cet assemblage, quel était le type d'attelage employé? Et combien de chevaux?
Pourquoi cette question? Parce que le traîneau n'a pas de timon dont le rôle serait à la fois directionnel et stabilisateur. Sur vos photos on voit nettement que la traction se fait par un trait latéral de chaque côté dont le point d'attache est un anneau fiché au milieu du patin. Bien. Si je respecte la logique (et le dessin), il y aurait donc un un seul trait par cheval. C'est curieux car, sous cette forme, le risque de déséquilibre est patent: l'effort de traction - je ne vous apprends rien - se fait normalement sur les flancs d'un cheval à partir du collier mais bilatéralement et aboutit à un palonnier solidarisé au châssis par anneau et crochet en son exact milieu. La même chose pour le second cheval. Pour chacun, l'effort est également réparti.
Cette façon de tracter votre traîneau impose au conducteur en permanence une véritable prouesse pour mener ses chevaux d'une part à allure constante (pour répartir également l'effort), d'autre part sans le moindre écart puisqu'il n'y a pas de timon. Il ne faut pas non plus qu'un des patins bute sur un obstacle, sinon l'ensemble se met en travers.
Cette remarque m'est inspirée par la conduite ordinaire des attelages de l'artillerie de campagne telle qu'elle fut définie par le système Gribeauval à la veille de la Révolution.
L'attelage de ce type était dit "à l'allemande" parce que les deux premiers chevaux étaient attelés de part et d'autre du timon de l'avant-train (auparavant, sous l'Ancien Régime, les chevaux tirant des canons étaient attelés en flèche, c'est-à-dire un derrière l'autre, le premier, costaud et lourd, étant placé entre des brancards solidaires de l'avant-train, ce qui allongeait démesurément les convois). Toujours par paires, le cheval de gauche était dit "porteur" parce qu'il portait le conducteur, celui de droite, sans charge, était dit "sous-verge".
La disposition avec un timon assurait une bonne direction car chaque cheval était rattaché au bout ferré du timon par une chaîne qui s'accrochait au collier et qui empêchait en principe tout écart.
Ces attelages à 2, 4, 6 ou 8 chevaux selon le poids de la charge à déplacer, la vitesse exigée, la nature du terrain et le nombre de chevaux disponibles, furent, sur ce principe, en service jusqu'en 1940 (batteries hippomobiles).
Le premier dessin que vous nous proposez est trop imprécis pour se faire une idée exacte. C'est la raison de ma question.

Cela n'enlève rien à la qualité de la réalisation qui m'oblige à la plus grande modestie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Dumas Sam 21 Juil 2012 - 22:01

gribeauval a écrit:Bonjour Dumas,
Me permettez-vous une question sur cette réalisation que je trouve d'autant plus intéressante qu'elle m'est totalement inconnue. Pour tirer cet assemblage, quel était le type d'attelage employé? Et combien de chevaux?
Pourquoi cette question? Parce que le traîneau n'a pas de timon (ou de limons) dont le rôle serait à la fois directionnel et stabilisateur. Sur vos photos on voit nettement que la traction se fait par un trait latéral de chaque côté dont le point d'attache est un anneau fiché au milieu du patin. Bien. Si je respecte la logique (et le dessin), il y aurait donc un un seul trait par cheval. C'est curieux car, sous cette forme, le risque de déséquilibre est patent: l'effort de traction - je ne vous apprends rien - se fait normalement sur les flancs d'un cheval à partir du collier mais bilatéralement et aboutit à un palonnier solidarisé au châssis par anneau et crochet en son exact milieu. La même chose pour le second cheval. Pour chacun, l'effort est également réparti.
Cette façon de tracter votre traîneau impose au conducteur en permanence une véritable prouesse pour mener ses chevaux d'une part à allure constante (pour répartir également l'effort), d'autre part sans le moindre écart puisqu'il n'y a pas de timon. Il ne faut pas non plus qu'un des patins bute sur un obstacle, sinon l'ensemble se met en travers.
Cette remarque m'est inspirée par la conduite ordinaire des attelages de l'artillerie de campagne telle qu'elle fut définie par le système Gribeauval à la veille de la Révolution.
L'attelage de ce type était dit "à l'allemande" parce que les deux premiers chevaux étaient attelés de part et d'autre du timon de l'avant-train (auparavant, sous l'Ancien Régime, les chevaux tirant des canons étaient attelés en flèche, c'est-à-dire un derrière l'autre, le premier, costaud et lourd, étant placé entre des brancards solidaires de l'avant-train, ce qui allongeait démesurément les convois). Toujours par paires, le cheval de gauche était dit "porteur" parce qu'il portait le conducteur, celui de droite, sans charge, était dit "sous-verge".
La disposition avec un timon assurait une bonne direction car chaque cheval était rattaché au bout ferré du timon par une chaîne qui s'accrochait au collier et qui empêchait en principe tout écart.
Ces attelages à 2, 4, 6 ou 8 chevaux selon le poids de la charge à déplacer, la vitesse exigée, la nature du terrain et le nombre de chevaux disponibles, furent, sur ce principe, en service jusqu'en 1940 (batteries hippomobiles).
Le premier dessin que vous nous proposez est trop imprécis pour se faire une idée exacte. C'est la raison de ma question.

Cela n'enlève rien à la qualité de la réalisation qui m'oblige à la plus grande modestie.

Bonjour à vous Gribeauval.
Pardonnez-moi de ne pas vous avoir répondu plus tôt, car j'étais vraiment ailleurs. Je suis en vacances d'écriture et je m'occupe depuis quelques semaines à limer mon prochain projet qui devrait trôner au coeur d'une exposition muséale que je prépare pour l'an prochain. Cela dit, vous avez parfaitement raison quand vous évoquez la question du timon. Pourquoi ne l'ai-je pas reproduit ? Simplement parce que le plan auquel j'ai accès est orphelin et n'apporte rien de plus. Plutôt que de suggérer une pièce arbitrairement, j'ai préféré m'abstenir. Ce que vous avez à vous mettre sous la dent, c'est le résultat du plan d'époque, rien de plus.

Ce type de traîneau à affût de place a été élaboré à Québec et a subi l'épreuve du banc d'essai militaire en 1796. D'après Ralph Willet Adye, compilateur du « Little Bombardier ansd Pocket Gunner », il fonctionnait à merveille. « Cette traîne était tirée par des chevaux en ligne attelés à des limons [ou brancards] accrochés en C sur le plan... ou par des hommes en raquettes, à l'aide de deux paires de cordes. Une paire était fixée à l'avant aux anneaux D pour avancer et aux anneaux E pour reculer ; la paire arrière était accrochée aux anneaux au centre F pour l'avance ou la retraite. L'information à laquelle je réfère ci-devant, nous dit encore que ce canon était tiré et manoeuvré rapidement et facilement par 15 hommes chaussés de raquettes et pouvait suivre une colonne d'infanterie, elle aussi équipée de raquettes. »

Pour « les limons », impossible de savoir comment ils étaient réellement raccordés au centre du traîneau ? Et comme nous sommes en Canada et que nous évoluons alors dans un environnement montagneux de plusieurs mètres de neige, je me suis dit que les raquetteurs affairés à bouter hors les murs les gredins états-uniens, étaient beaucoup plus appropriés que les chevaux. Preuve de leur efficacité, les États-Uniens n'ont pas été capables de conquérir le Canada, malgré toutes les tentatives qui marquent la violence de nos relations, de 1775 à 1865.

Si vous avez mieux à me proposer, je suis preneur.

Merci de votre intervention

Dumas


Affût traîneau (projet d'arsenal) Affat_10
Dumas
Dumas

Messages : 633
Date d'inscription : 22/08/2010
Localisation : Chicoutimi, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Affût traîneau (projet d'arsenal) Empty Re: Affût traîneau (projet d'arsenal)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum