Marine et Modélisme d'Arsenal
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
40% de remise sur le jogging Nike Sportswear en tissu Fleece
38.97 € 64.99 €
Voir le deal

Das Boot

Aller en bas

Das Boot Empty Das Boot

Message  pollux Lun 13 Nov 2017 - 20:35

Je suis sûr que la plus grande partie d’entre vous connaissent l’excellent film de Wolfgang Petersen, Das Boot.

Pour la faire courte, Lothar-G. Buchheim était un marin reporteur/correspondant de guerre du 3e Reich. Il fut envoyé en France pendant l’occupation pour embarquer sur les célèbres et très redoutés U-Bootes pour y faire quelques patrouilles en tant que journaliste.

A la suite de cette expérience hors normes tant dans le type de navigation, support mais aussi la guerre et enfin humaine, L.-G. Buchheim publie des photos plutôt impressionnantes. Puis il publie après la guerre (année 1970) un roman (Das Boot, the boat, le Styx ou encore le bateau) qui réunis ses quelques patrouilles. C’est un roman de guerre mais aussi psychologique voir même documentaire à mon avis.

En 1980, le cinéaste W. Petersen adapte ce roman avec l’aire de L.-G. Buchheim him self. Il en résulte une fresque de cinq épisodes de 1h sortie au cinéma en 1981, notamment en France !

W. Petersen décide de tourner donc en France pour les scènes se situant historiquement en France. Donc dans un port occupé avec une base sous-marine construite par les Français pour les Allemands (employé par les Allemands pour les Allemands en zone occupés). Il se trouve qu’en 1980, seule la base de La Pallice/La Rochelle offre un édifice suffisamment exploitable pour le film. Le roman se situe à Lorient de mémoire.

Le film fait un carton dans le monde et est nominé six fois  aux Oscars (cinématographie, réalisateur, montage, son, montage de son et adaptation).

36 ans se passent depuis la sortie, avec plusieurs diffusions télévisuelles, puis publication en VHF, DVD et très récemment en Blu-Ray. Et voilà-t-y pas qu’un réalisateur Allemand décide de tourner la suite du film. Suite immédiate à Das Boot.

Alors bien sûr, qui dit suite, dis tournage sur La Rochelle. Cette suite aura très probablement le format d’une série de huit épisodes de 60 minutes, sortie prévue en novembre 2018 en Allemagne au moins.

Alors si je suis un "fan" de la marine du 17e, 18e et 19e, par déformation professionnel je ne crache pas sur les sous-marins classiques du milieu du 20e. Je possède un certain nombre de documentation technique sur ce sujet. Du coup, en plus de cette documentation, romans, photos et films font partie de cet intérêt. Et Das Boot EST le classique des films de ce genre.

Alors quand j’ai vu passé l’appel à fulguration sur le fesse de bouc de l’Hermione, mon sang n’a fait qu’un tour ! Pour parafer Coluche…

Je me suis donc rendu au casting, une première ! Et bim, j’en suis. Je vous fait part donc de ma nouvelle expérience et pas des moindre ! Après le 18e de l’Hermione passons en 1942 sous l’occupation Nazi…

J'ai fais les essayages pour les costumes historique un lundi.

Je suis pris pour docker, mais malheureusement je n'ai pas pensé me prendre en photo. Je n'ai fait que trois photos pourries avec mon vieux portable là où je me suis changé. Rien d'excitant dans ces photos, elles sont de trop mauvaise qualité et ne montre pas grand choses.

L'essayaient lui, était sympathique, ça parle Français et Anglais dans tout les coins, j'ai même eu droit à une petite coupe devant un miroir avec les fameuses ampoules tout autour !

Chemise blanche, pull qui gratte, pantalon bleu remonté au dessus du ventre, veste bleu et grosses godillots. Sans oublier le béret !!!

Une chose est sûr, c'est très étrange de se retrouver entouré d'uniforme de la Weherchmart, uniforme de marin d'U-boot, de SS, de policier Français, des bottes partout, chapeaux, calots, képis, casquettes, et des tonnes d'habits civile des années 40. C'est hors du temps

Le tournage commence le vendredi 13 octobre en ville. Mes dates de tournage sont fixées aux 2, 3, 4 et 6 novembre. J'ai hâte de voir le sous-marin. Je vais essayer de faire des photos lors du tournage, j’ai pu en faire mais il y a une interdiction TOTALE de les diffuser.

Il se trouve que le 13 j’ai un rendez-vous chez le médecin et sur quoi je tombe dans sa rue ???
Surprise ! La rue est bloqué pour tournage... Alors forcement je dégaine mon portable toujours aussi préformant. Les accessoiristes sont en pleine installation. Des voitures, des motos, des vélos, bref la rue se remplie tranquillement pour débuter le tournage à 14h30.

Ce qui pourrait bien être l'affiche de la série :

Das Boot Image19

Puis je suis convoqué le 31 novembre pour des "répétition" ! Cool !!!!
Répétition avec tout le gratin de l'équipage, des pré-pubère Tchèques ! Ils sont peut-être de très bon acteurs, mais marins... En même temps ce n'est pas leur métier. Faut voir les nœuds…

Alors voilà, comme je m'en doutais un peu, interdiction totale de prendre des photos ou des films des acteurs, du plateau et du décor. Et ils ne rigolent pas avec ça... Donc rien, pas de photos, c'est tout. Et puis on a signé un contrat, alors… pas de poursuites judiciaire pour moi !

Mais rien ne m'empêche de décrire un peu la journée.

D'abord on arrive sur le lieu de tournage dans les tentes où tous les acteurs, régisseurs, accessoiristes etc. sont là. Les costumes aussi sont présents ! Il y a aussi une tente de maquillage. Le Mac-Up.

On est dans le port de commerce contre la base sous-marine. On signe le contrat journalier et on attend. On attend, encore et encore... Le cinéma ce sont des heures d'attente pour dix minutes d'action...

Il est 14h ! On est arrivé à 12h30... Ça y est ça bouge. Petite réunion avec l'U-boot crew (acteurs) et nous les figurants, on n'est que 16 aujourd'hui, (on sera 250 le samedi suivant !!!). Il y a un ancien sous-marinier Allemand qui fait affiche d'expert technique et historique, c'est lui qui fait le briefing en Anglais.

Puis on reste là à se les peler dehors, l'U-boot est en plein chantier, les accessoiristes travaillent à fond dessus. Donc ? On attend encore un bon moment !

Puis finalement on est tous appelés dans la base. Moment d'émotion, on pénètre dans le bunker puis on tourne à droite et on passe une énorme porte en fer qui donne directement dans la première alvéole. Il y a du matos partout !!! Camions d'époque, motos, mais aussi un chariot avec deux torpilles en plein milieux de l'allée.

La deuxième alvéole est encombrée de véhicules et de gravats. Déposés là pour une explosion programmée pendant le tournage. Un bombardement je suppose.

La troisième alvéole à dans son fond l'atelier de réparation et des torpilles. Il y a tout un tas de caisses à torpilles au fond avec des croix gammées partout... Puis un grand support sur le côté pour stocker les torpilles. Quelques machines et poste de soudure, deux, trois bureaux avec des plans d'U-boot de type C et des fiches de suivies de travaux en Allemand bien-sûr.

Des bidons, des téléphones au mur, des cordages, des caisses, des lampes diffusant une lumière blafarde, et... un U-boot à quai... C'est une grosse claque ! Ça pique les yeux... Incroyable tellement ça y ressemble !!! Il est à contre-jour, exactement comme dans la découverte du sous-marin dans Das Boot, pareil...

Tous les accessoiristes s'active dessus, ils peignent, ils montent les antennes, ils finissent de monter le toboggan pour l'embarquement des torpilles, le pavillon est en place. Une croix gammée… Ça m'a collé des frissons...

Ce qui est fous c'est que quasiment personnes (les figurants) ne connaissent ou n'ont vu Das Boot...
On a le temps de mirer l'ensemble car on ne va rien faire de toute la journée... Quelques-uns vont s'entraîner à la touline et à l'embarquement d'une torpille. Moi rien du tout, je devais ramer un peu avec un tout petit canot en bois, puis finalement, pas le temps. On verra ça au tournage...

J'ai doc passé 6h30 sur place sans rien faire... Est pourtant quand-même payé par la prod ! C'est long quand même.
J'en ai donc profité pour en prendre plein les mirettes  

Effet du hasard ou pas, le 31 au soir à la télé le film U-571 a était diffusé. J'ai donc, par curiosité, scruté l'U-boot dans les scènes de surface. Et des détails ne trompent pas. C'est le même sous-marin utilisé pour la série. J'ai trouvé ce clin d'œil très approprié !!!

Puis j’enchaine trois jours de figuration, le moins que l'on puisse dire c'est que je n'en ferais pas mon métier !!! C'est un travail de bagnard le cinéma... La journée oscille entre 10 et 15h sur le plateau. Tu es en costume et il fait froid ? Ben il fait froid... Ah demain il fait chaud ? Alors tu as chaud. Quoi il pleut. Ça ne fait que huit fois que l'on refait la prise !

On cherche deux dockers, toi tu viens, toi aussi, non pas toi... Ça tombe bien ça fait juste deux jours qu'il n'a pas fait une seule prise, dos en compote, plus de pieds, prise de conscience de l'existence de certains muscles du coup.

Définition du figurant : mobilier vivant (ou supposé), on est susceptible d'avoir besoin de toi très souvent. Ou pas... Et c'est bien le "ou pas" qui fait la différence !

Et je dois dire que je fais partis du "ou pas", la raison est simple, il faut être toujours à l'affût de ce qui se passe, toujours dans le champ des assistants figu', quand ils tournent la tête, ils te voient et tu les regardes dans les yeux. Paf, tu es quasiment sûr de faire plusieurs prises dans la journée. Ça n'enlève pas les heures d'attente, tout dépend du réal' (réalisateur) bien sûr. Mais si tu tourne dans une scène, tu travail car on la refait un bon nombre de fois cette scène.

Mais malgré toutes ces attentes ça reste magique ! L'ambiance d'un tournage à gros budget (25 millions d’euros !!!) avec une équipe très sympa et un réal' cool. On est relativement en paix avec des consignes souples. Sauf pour les photos... Alors là...

Un figurant a posté une photo qu'il a envoyé sur Instagram... En quelques minutes le directeur de production lui ai tombé dessus et... Il s'est prit une engueulade d'un bon niveau et bien sûr, viré sur place. C'est écrit dans le contrat, pas de photos, ni de films sur le plateau. Il risque des poursuites judiciaires. Ça en a refroidit plus d'un. Moi je laisse mon portable dans la loge, comme ça pas de tentation inutile.

Je disais donc, l'ambiance d'un tournage, peut-être que certains ont déjà fait de la figuration, ça leur parlera donc. Le truc le plus bizarre c'est le mixe époque (1942) / moderne, partout où le regard porte ce n'est que soldats Allemands, marins, sous-mariniers, soudeurs et dockers. Un U-boot de types 7C dans l'alvéole, des motos, des camions, un atelier plein de torpilles, des machines outils, des caisses estampillées Nationale Socialiste. Bref l'occupation à plein nez... J'avoue que c'est très impressionnant, et pour qui cela veuille dire un tant soit peu quelque chose, ça fout des frissons, tu prends une claque.

Et en même temps le moderne, des lumières partout, d'énormes câbles électriques serpentent dans toutes les directions, des chariots de travelling, des moniteurs, répétiteurs, micros et bien sûr des caméras avec des objectifs à faire pâlir les photographes amateurs !!! La caméra ? 30 000€, l'objectif ? Oh, un petit 50 000€..... Franchement ça claque méchamment tout ça.

Un plateau de tournage c'est... Un foutoir indescriptible et pourtant tout fonctionne, comme un gréement de frégate. Il y a un nombre incroyable de techniciens à tous postes. Il y a même quelqu'un pour ventiler et diffuser la fumée de la boîte à fumée. Le mec donne dès coup d'éventail géant à la sortie de la boîte pour diffuser la fumée dans l'alvéole, je l'ai vu faire ça trois jours d'affilés pendant 15h... Ouais, il y a quelqu'un pour ça...

Ça galope dans tout les sens, ça parle Tchèque, Anglais, Allemand et Français ! Et d'un coup, tient vient ici toi, tu porte cette caisse là-bas, etc...

Alors c'est là que tu entre en action ! Tu as une position de départ à respecter à chaque prise. Tu fais toujours la même action, se rappeler qui on croise à quel moment pour les raccords de prises suivant les plans de vus.

Le réal crie (tout en Anglais) :
- Stand-bay ! Tout le monde se position.
- Rolling son ! Moteur demandé ! Ça tourne, le clap (l'homme) se positionne et nomme la prise devant caméra, le clapman (une autre personne) voit et entend dans son moniteur retour et si ok dit "clap" dans son micro, et le clap (l'homme) fait le clap (avec l'objet bien connu).
- Background action ! La figuration démarre, les acteurs aussi.
- An action ! C'est l'action, le plateau est en silence total, seule le film se déroule.
- Cut ! Couper.

Soit on a droit à un "Perfec" et c'est bon, le réal est satisfait, c’est dans la boite, soit un "again" et on refait. On refait à minima quatre à cinq fois une prise, puis il arrive fréquemment que l'on refasse une prise mais avec un angle de vu différent. Puis les prises uniquement son, personne ne bouge. Bref sur trois jours de tournage on ne fait que quelques minutes de film. Et encore...

Au début c'est compliqué de faire semblent de ne pas faire semblent. Être naturel avec tout ce monde et toute ces caméras c'est difficile... Puis on oublie le drone qui te passe au-dessus, les spots partout, les perchistes et autres assistants. On rentre dans un jeu, on joue, on oublie l'environnement moderne, on s'y croit !

Puis mon dernier jour de tournage arrive, malgré les attentes parfois très longues il me tarde de retourner sur le plateau.

En résumé voici les scènes auquel j'ai eu la chance de tourner les trois premiers jours.

- Le jeudi était consacré au retour du sous-marin (avec les acteurs principaux), donc prises de vus extérieurs de l'U-boot dans le bassin à flot avec drone. Puis l'entrée de l'U-boot dans l'alvéole, là je suis bien placé car je dois, avec trois autres, mettre en place la coupée, puis les trois officiers (commandant, second et le chef) débarquent en passent devant moi. Puis on fait aussi le départ, et encore des prises avec le sous-marin amarré. Souvent je suis sur le quai à porter des caisses ou à lover des amarres.

- Le vendredi est consacré aux scènes avec les ateliers torpilles et préparation du sous-marin pour son départ. Ça soude de partout, des étincelle sur le sous-marin, on vide un camion, on déplace plein de caisses, on bouge un chariot de torpilles, etc. Donc animation du bunker, de la vie et du monde partout !

- Samedi, on est sûr de l'extérieur. 250 figurants !!!!!! C'est énorme... On accueil un sous-marin rentrant de patrouille (un autre sous-marin, le même mais repeint), donc les civiles entrent en action, haie d'honneur, passage en revue du commandant de la base, des fleurs, des infirmières, des sous-mariniers, du monde, du monde, du monde sur la jetée...

Puis c'est le bombardement de la base par la R.A.F. (Tout en post-production, pas d'avions ni de pyrotechnique mais des tonnes de fumée). Seul les civiles et les militaire sont conviés à hurler et courir sur le quai toute la sainte journée, les dockers eux sont de l'autre côté de la base et simulent le déblayage des débris du bombardement. On a donc des gravats et on s'active autour. On fait aussi la fin de journée, ou la relève de l'équipe de jour, on fait aussi du fond vert avec des soldats et des dockers ou l'on simule de parler, bouger etc. pour intégrer tout ça dans le film.

Le lundi 6 est donc mon dernier de tournage, p...in ce que l'on a eu froid !!!

La matinée était consacrée à des prises de vus dans la base. Avec tout un tas de scènes avec les ateliers en ébullition. Comparé à samedi avec ses 250 figurants on peut dire que lundi c'était facile, à peine 70, fastoche !

Sur le sous-marin aussi c'est l'ébullition ! L'équipage au grand complet, le discourt du vieux, les derniers moments à l'abri du bunker.

L'après-midi au vent sur le quai avec la fanfare, les camions, caisses, amarres, des sous-mariniers, des marins, des soldats et bien-sûr les dockers... Sont partout eux .

Pour ces scènes on fait du mouvement, on décharge les camions, ça roule un peu sur le quai, bref tout un tas de déplacement ! Puis un truc bien impressionnant, la sortie de l'U-boot de l'alvéole. On est sur le quai (donc) alignés, le drone (à 80 000€ !!!) se place proche de l'étrave et suit en reculant la sortie du sous-marin. Nous on salut les gars qui partent en patrouille.

C'est con car on sait bien que c'est du flan, et pourtant... Voir sortir ce sous-marin avec le pavillon National Socialiste au vent, les matelots sur le pont, les officiers dans la baignoire, ça ne laisse pas indifférent. Et pour ajouter une touche de réalisme à coller des frissons, le commandant du sous-marin se fend d'un salut Hitlérien. Là je n'ai rien à rajouter... On n'y magie pas l'effet que cela peut faire.

Le pire est que l'on a refait la prise un bon nombre de fois. Sûr, celle-là je ne l'oublierais pas.

Voilà, c’est fini pour moi. Ça me laisse une énorme impression, puis ce n’est pas banal non plus. Je suis ravi d’en avoir été. Pour ce que ça représente pour moi, mais aussi pour vivre un tout petit peu u monde peu connu qu’est finalement le cinéma. Une drôle d’expérience. Avec celle de l’Hermione je suis comblé !

Le tournage n'est pas passé inaperçu à La Rochelle, les figurants étaient au rendez-vous 36 ans après LE Das Boot. J'éprouve une certaine fierté d'en avoir fait partie. C'était à voir et à vivre.

J'ose espérer une version Française de la série. Rien n'est moins sûr mais pourquoi pas. La série doit normalement sortir novembre 2018. Je vais suivre l'évolution.

Je ne sais pas quelle sera la qualité de l'histoire. La résistance entre en scène dans cette série contrairement à 1er Das Boot, l'histoire sera donc plus élargie, le sous-marin ne sera peut-être pas ou plus l'acteur principal. Par contre je peux jurer sur la qualité de l'image. Sur le plateau il y a des écrans répétiteurs des caméras qui tournent. A plusieurs reprises j'ai pu me mettre devant et regarder tout simplement. C'est brut de tournage, pas de son, pas de filtre, pas de post-production, pas de montage, RIEN ! Et bien que je sois damné six juments (comme aurait dit Boby Lapointe) mais c'est bluffant... Les images... Je le voyais ce film, ça nous a scotché avec d'autre.

Quand le film sera public, peut-être que je pourrais poster quelques photos, mais pour le moment... Ceinture !
Voilà, tout ça s'arrête mais on en reparlera peut-être dans un an  

Ah aussi, pour ceux qui veulent faire de la figuration, si vous tenez à votre barbe vieille de 15 ans et à vos cheveux, n'y allez pas !!!
Vous verrez ta tronche... Mes filles ont hurlées (sens propre) en me voyant... Et je ne parle pas de mes collègues de travail… Mais bon, ça repousse pas vrai ?

Un truc que j’ai appris, c’est qu’un figurant ça se paye !
Le tarif ? Ce n'est pas violent mais je n'y vais pas pour être payé non plus à la base.
L'essayage = 15€ brut.
La journée de tournage = 84€ brut.

Heure supplémentaire à partir de 10h de tournage (midi non compté) donc au moins 11h sur le plateau. Majorée à 25%.
Au-delà d'un nombre d'heures supplémentaires (3 ou 5 je ne sais plus), majorée à 50%.
Heure de nuit, je crois que c'est à partir de 22h, mais pas sûr. Majorée à 50% il me semble.

Voilou les amis !
Bien à vous Das Boot 522816

PS: désolé pour l'orthographe, ça se n'est pas mon fort Crying or Very sad
pollux
pollux

Messages : 2296
Date d'inscription : 26/05/2010
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  bernardw Lun 13 Nov 2017 - 21:10

Merci pour cette tranche de vie pleine d'humour et d'intérêt.
bernardw
bernardw

Messages : 796
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Paris 15 / La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  Wpatrick Lun 13 Nov 2017 - 23:33


Une bien belle expérience et des moments inoubliables ...
Wpatrick
Wpatrick

Messages : 2193
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Lille

http://www.arthur-molle.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  G. Delacroix Mar 14 Nov 2017 - 8:41

Merci Simon de nous rapporter cette expérience unique. Le tournage d'un film, de surcroît sur la marine, vu de l'intérieur est une aventure exceptionnelle. 
Et un bon apport à la boite à souvenirs.
Enjoy !

Das Boot 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9305
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty das boot

Message  labarre Mar 14 Nov 2017 - 17:16

/Pollux, tu découvres les coulisses du rève qu'est le cinéma pour le grand public, je vois qu'avec le temps rien n'a changé, le progrès
a été impuissant . moi j'ai fait la même chose, mais à cheval pour la série des films Angélique, intendance de la cavalerie et voitures
hippomobiles de l'époque, figuration en costumes divers, quelques petites cascades, toujours démarrage très tot, attentes interminables,
la lumière n'est plus bonne, on remballe !
bien payé, bien nourri, les figurantes, nous avions toujours un coin dans le van avec de la paille propre.
Nous avons été jusqu'en Auvergne, mais l'aventure quand on est jeune, quel bonheur et puis Michelle MERCIER, de près, hum, hum.
Que du bonheur, profites bien, il reste toujours les souvenirs.
c'était bien sur avec des chevaux marins et pur 18è.
cdt, mt Das Boot 651131

labarre

Messages : 352
Date d'inscription : 30/05/2010
Localisation : yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  pollux Sam 18 Nov 2017 - 22:13

Ça reste une découverte intéressante et plutôt atypique. C'est sur qu'avec l'Hermione maintenant ce tournage ça me fait quelques faits de vie à inscrire dans la légende de ma famille !

Das Boot étant un de mes film favorit et ayant plutôt une bonne connaissance techniques des sous-marins classiques d'avant et d'après la guerre, je ne pouvais manquer ce tournage.
Das Boot 522816
pollux
pollux

Messages : 2296
Date d'inscription : 26/05/2010
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  cornic Mer 13 Déc 2017 - 14:19

J'adore ce film. La sortie de la suite est prévue pour quand ?
cornic
cornic

Messages : 564
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Selommes (41)

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  pollux Mer 13 Déc 2017 - 21:05

cornic a écrit:J'adore ce film.
Oh que moi aussi !

Si j'ai bien compris c'est prévu pour une diffusion fin 2018. En allemand tout du moins, pas sûr qu'il y est une version francisée.

Mais vu le succès du film, qui par ailleurs vient d'être de nouveau édité en Blu-ray, et aussi le fait que la série soit en partie tourneé en France on peut espérer !

Par contre il ne faut pas espérer une série à la Das Boot. Le film reste très centré sur le sous-marin et son équipage. La série propose une approche plus large. En effet la résistance entre en scène, et aussi des personnages féminins.
Das Boot 522816
pollux
pollux

Messages : 2296
Date d'inscription : 26/05/2010
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  le Spahi Jeu 14 Déc 2017 - 9:17

Merci, Simon de nous faire partager cette incroyable et très intéressante expérience ! Das Boot 743347

Amicalement,

Thierry
le Spahi
le Spahi

Messages : 1156
Date d'inscription : 09/06/2017
Localisation : France - Irlande

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01468845

Revenir en haut Aller en bas

Das Boot Empty Re: Das Boot

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum