Marine et Modélisme d'Arsenal
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -17%
– 99€ sur TV 65″ Toshiba 65UA2063DG ...
Voir le deal
499.99 €

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Mar 16 Avr 2019 - 11:09

J'ai bien compris Bruno, il faut que je recommence un nouveau canon , c'est bien cela ? Encore un défi "Merien "!!!
Tu sais que tel le regretté Tola , tu continues de nous inculquer le devoir mais surtout le plaisir des choses bien réalisées.
Maintenant que j'ai trouvé la technique pour réaliser la frette avec tourillons,surtout les tourillons, je ne vais sûrement pas m'arrêter là.
Merci à vous tous de vos conseils et appréciations.
Bien à vous tous.

J-Pascal


J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Jeu 18 Avr 2019 - 20:56

Je vous présente ici une photo d’un canon de 14 cm modèle 1870. C’est exactement cette pièce d’artillerie qui sera sur la canonnière la Vipère que nous présente Jean-Pascal.

Pour revenir sur la discutions précédente, je pense que d’un point de vue purement modélistique, il est intéressant de faire comprendre que la ceinture que formait les frettes étaient constituée d’un empilement de portions de cylindres placés côte à côte, et que la jonction entre ces éléments était parfaitement ajustée. Sur le modèle, il faut donc « suggérer » les joints plus que de trop les marquer. La photo est explicite sur ce point.

Un autre détail important est l’aspect général de la pièce artillerie. Les militaires entretenaient leur matériel comme le révèle ce document. Sans toutefois le faire briller comme un sous neuf, ce canon ne doit donc pas être patiné. Le cercle noir sur la photo que l’on voit sur le tube, est un reflet.

Un clin d’œil sur la culasse et sur l’affût. Quelques difficultés attendent notre ami Jean-Pascal ; mais je suis sûr que le résultat de ce défit sera magnifique et à la hauteur de son talent de modéliste.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Canon_10
Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Francis Jonet Jeu 18 Avr 2019 - 21:17

Bruno, es-tu certain que ce cercle noir soit un reflet ? Pour ma part j'en vois deux, comme si le tube traversait une paroi transparente.

_______________________________________________
Francis
Francis Jonet
Francis Jonet
Modérateur

Messages : 7957
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Moulin-Neuf - Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  G. Delacroix Jeu 18 Avr 2019 - 21:35

Un des intérêts de travailler sur cette période, c'est de pouvoir disposer de documents photographique comme celui là. C'est le rêve de tout monographiste (oui, je sais ce mot n'existe pas  Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 450410 ) 
Bande de veinard  Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 651131

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Ven 19 Avr 2019 - 9:35

Francis Jonet a écrit:Bruno, es-tu certain que ce cercle noir soit un reflet ? Pour ma part j'en vois deux, comme si le tube traversait une paroi transparente.

La photo que j'ai publiée est un extrait d'une plus grande. Il y a des structures métalliques au-dessus du canon.
Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Ven 19 Avr 2019 - 9:40

G. Delacroix a écrit:Un des intérêts de travailler sur cette période, c'est de pouvoir disposer de documents photographique comme celui là. C'est le rêve de tout monographiste (oui, je sais ce mot n'existe pas  Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 450410 ) 
Bande de veinard  Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 651131
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 522816

Oui, en effet quelle richesse car les plans et les textes qui s’ajoutent sont aussi très détaillés et de grande précision.

Sur cette photo, il ne faut pas seulement regarder le canon, mais aussi son environnement. Regarder-le bordage du pont avec détail des adents sous la circulaire. (Chemin de roulement en bronze de l’affût du canon).

Ensemble de petits détails qui contribuera à la richesse du modèle.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Canon_11
Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Ven 19 Avr 2019 - 16:20

Attention aux pieds car la circulaire en bronze n'est pas protégée et lorsque le canon était changé d'azimut rapidement ( cf essais en mer et chapitre de l'artillerie) moins de 3 minutes il ne fallait pas qu'un servant distrait ou ralenti puisse y laisser trainer un pied !
En effet, Gérard, ce genre de document est très précieux pour y trouver d'une part les détails mais aussi évite toute supputation sur certaines pièces ou parties du navire.
Bruno est un puits de science que dire il est à lui-seul un fonds historique.
By the way disent nos amis Anglais ( en parlant du Brexit) je note que la culasse et les apparaux de visée étaient "rapportés" sur un fond semblant indépendant du cul du canon puisque l'on y voit pas les "couches" de frette, et de fonte de la partie arrière du canon. Me trompè-je mon cher Bruno.
Bien à vous tous et encore un grand merci à Bruno.

J-Pascal
J-P Ducret
J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : L'Hay les Roses

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Lun 22 Avr 2019 - 0:14

Pour répondre à Jean-Pascal, je vais essayer vous expliquer simplement la fabrication des frettes. Je rappelle que les frettes sont une sorte de ceinture constituée d’anneaux qui renforcent le canon au niveau de sa chambre. Il faut savoir que lors de la mise à feu, une pression de 2,2 tonnes s’exerce sur la surface de la culasse.

Fabrication des frettes :

Les frettes sont obtenues par enroulage de tôle en acier puddlé, chauffé au blanc. Ces tôles enroulées sur elles-mêmes et sur une matrice-enclume de forme cylindrique sont martelées au pilon pour en obtenir un soudage des couches entre-elles.
La frette brute qui en résulte et portée à nouveau au blanc, puis laminée. Le laminoir employé est constitué de 2 cylindres horizontaux et parallèles dont l’un est fixe et l’autre pouvant se mouvoir. La distance entre ces 2 génératrices détermine l’épaisseur de la frette. La frette qui sort du laminoir est généralement à la température du jaune orange, elle est ensuite plongée dans une fosse remplie d’eau pour le « trempage ».

Les frettes brutes de forge ont en moyenne un excédent d’épaisseur de 5 mm qu’il faudra enlever sur les grands tours. Les 2 tranches de chaque frette sont ainsi dressées et parfaitement parallèles l’une à l’autre. Les frettes tourillon reçoivent le même traitement, mais l’opération est, vous le comprendrez plus compliquée.

Mise en série et conditions de réception des frettes :

Les frettes ne sont pas fabriquées dans les arsenaux de la Marine mais par des entreprises privées ; Saint-Étienne et Saint-Chamond sous la surveillance d’un officier-contrôleur de la marine qui assurent un contrôle de qualité permanent. Avant d’être expédiées dans les fonderies, les frettes étaient rigoureusement, contrôlées, calibrées et leur diamètre intérieur mesuré avec une grande précision.
Les diamètres intérieurs recensés, les frettes étaient ensuite regroupées en série dont leurs différences ne devaient pas excéder 2/10e de mm les unes par rapport aux autres. Il fallait 7 frettes pour un canon de 14 cm.
La série sélectionnée, on tournait ensuite le canon qui devait recevoir cette série de frette à la demande selon le diamètre intérieur précis des frettes choisies en prenant en considération que le serrage de la frette après refroidissement était de 0,65 mm pour un canon de 14 cm.

Pose des frettes :

Pour être introduites sur le canon, les frettes étaient chauffées dans un four à sole tournante afin obtenir une dilatation suffisante. Le métal était chauffé jusqu’au bleu clair. Le diamètre après dilatation était bon lorsqu’une broche étalon plus longue de 1 mm que le diamètre du canon entrait librement.
A la sortie du four, la frette était « enfilée autour du canon » et pour assurer le joint entre elles, un système de traction par l’intermédiaire d’un cric hydraulique opérait la tension.
L’ensemble était ensuite refroidi rapidement par un système d’arrosage circulaire. La contraction du métal assurait ainsi un parfait serrage des frettes sur le canon et l'ensemble devenait indissociable.

Tournage des frettes :

Si le canon ne devais recevoir qu’un seul rang de frettes, ce qui est le cas du canon de 14 cm, on procédait ensuite au tournage extérieur de ces frettes et au matage des joints. A cet effet, lors du tournage on laissait sur les bords de chaque joint un bourrelet de 1,5 mm de large. On refoulait ensuite au matoir l’excédent du métal dans le joint. Le travail fini, après une 2e passe au tour, la surface des frettes était parfaitement lisse.
La tranche arrière de la culasse était par la suite dressée au banc lors des opérations d’alésage des chambres.

Nous comprenons ainsi, après cette longue explication, pourquoi on ne distingue pas sur le photos les joints entre les frettes. Sur les modèles que nous réalisons le joint entre 2 frettes doit donc être à peine visible.

La tranche arrière du canon composé de ses 3 couches de métal, comme nous venons de le voir, était dressée au banc sans que soit rapporté une quelconque couverture. Pour répondre donc à Jean-Pascal,
si l’on ne voit pas ces 3 épaisseurs c’est simplement dû à la compression des couches de métal l’une sur l’autre et qui de plus ne devait avoir des teintes très proches (fonte et acier puddlé).

Les différents accessoires étaient donc, comme on peut le lire dans les textes, indifféremment vissés dans la frette ou dans le corps du canon. Il existe à cet effet plusieurs plans qui montrent ces opérations de perçage, filetage, etc.

Voir les 2 extraits de plans représentant les divers accessoires visés sur la tranche arrière de la culasse indifféremment sur la frette ou sur le corps du canon. La couleur des différents matériaux est une codification utilisée dans les ateliers de dessin et n’a rien à voir avec la réalité.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Captur10

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Captur11


Dernière édition par Bruno Orsel le Lun 22 Avr 2019 - 9:43, édité 1 fois
Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  a.piot Lun 22 Avr 2019 - 8:57

Bravo et merci Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 743347 Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 743347 Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 743347
a.piot
a.piot

Messages : 3460
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.Google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  G. Delacroix Lun 22 Avr 2019 - 9:29

Bonjour,

Voilà une documentation on ne peut plus précise, merci.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Lun 22 Avr 2019 - 16:09

Bonjour Bruno, bonjour à tous.
J'ai bien compris que les frettes étaient en couches  ce qui équivaut à du damas, et qu'à la fin il n'y avait pas de distinction entre les couches, ce qui en terme métallurgique  me laisse un tout petit peu dubitatif  mais.. A l'inverse il me semble toutefois que la dernière frette   est légèrement  visible  comme le montre l'agrandissement de ton superbe cliché.
Vient -elle en " couvercle avec les apparaux  car il n'y a aucune trace de damassé
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Culass10

Bon lundi de Paques

J-Pascal
J-P Ducret
J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : L'Hay les Roses

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Pierre Rouanne Lun 22 Avr 2019 - 17:23

Les japonnais utilisent le même principe de couche pour fabriquer des ciseaux à bois :
www.youtube.com/watch?v=EK9xXtZSdvw

Pierre
Pierre Rouanne
Pierre Rouanne

Messages : 5865
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Le Roc St André 56460

http://pagesperso-orange.fr/pierre.rouanne/

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Mer 24 Avr 2019 - 22:54

J-P Ducret a écrit:
J'ai bien compris que les frettes étaient en couches  ce qui équivaut à du damas, et qu'à la fin il n'y avait pas de distinction entre les couches, ce qui en terme métallurgique  me laisse un tout petit peu dubitatif  mais.. A l'inverse il me semble toutefois que la dernière frette   est légèrement  visible  comme le montre l'agrandissement de ton superbe cliché.
Vient -elle en " couvercle avec les apparaux  car il n'y a aucune trace de damassé

J-Pascal

La description sur la fabrication des frettes telle que je la décris provient de l’Aide-mémoire de l’Artillerie Navale que tu pourras retrouver au Chapitre I « Bouches à feu » Texte - 2e livraison année 1875, à partir de la page 94. Donc de ce côté-là il ne peut y avoir d’erreur ou de mauvaise interprétation car j’ai quasiment recopié le texte.  Cette technique était d’ailleurs déjà utilisée dans le passé pour la fabrication des ancres, entre autre.
L’Aide-Mémoire de l’Artillerie Navale « Textes » publie aussi les tables des dimensions des bouches à feu de l’artillerie de 1870. On y lit à propos des frettes du canon de 14 cm, qui sont sur un seul rang, qu’elles sont toutes de même épaisseur soit 5,6 cm. Il n’y a donc pas de ressaut sur la dernière frette. Ce qui ne sera plus le cas pour l’artillerie de 1881. Voir extrait de plan ci-dessous.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_10

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_11

Je reconnais toutefois que ta question est pertinente car ce que l’on voit sur la photo déjà publiée, peut laisser supposer un recouvrement ou une surépaisseur de la dernière frette, mais ce n'est pas le cas.
Je pense avoir trouver la réponse. En effet en consultant ma collection de photos sur le sujet je remarque que cette apparence d’épaisseur ne se situe pas sur la frette elle-même, mais ailleurs sur une sorte d’enveloppe, de gaine qui entoure le canon, pour le protéger, je suppose. Cette enveloppe est de couleur blanche lorsque le bâtiment porte sa livré blanche quand il navigue sous les tropiques et noire pour les régions tempérées.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_10

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_13

Ce que l’on remarque aussi est que cette enveloppe est interrompue au niveau de la tranche arrière près de la culasse mais aussi sur la volée et laisse apparent le métal de la frette et du tube. Pourquoi ?

Un document retrouvé au SHD de Cherbourg permet d'en comprendre la raison. En effet par gros temps, et lors des longues traversée, les pièces d’artillerie étaient arrimées par des aiguillettes en fil et fer (câble métallique). Ces aiguillettes font le tour de la pièce sur son arrière et sur la volée afin de la bloquer comme on peut le voir sur les plans joints. Ces câbles pouvaient donc endommager cette enveloppe ce qui expliquerait l’absence ce revêtement à ces endroits précis.

Voici l’explication de la partie découverte à l’arrière du canon laissant apparaître le métal et qui pouvait être interprétée comme un couvercle venant en surépaisseur.

Reste à découvrir maintenant ce qu’est cette matière qui enveloppe les canons de cette époque.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_14

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_15

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_16

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Photo_17

Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  a.piot Jeu 25 Avr 2019 - 12:26

belle suite Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 743347
a.piot
a.piot

Messages : 3460
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : chatillon sur indre /oleron

https://sites.Google.com/site/voiliersanciens/home

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Jeu 25 Avr 2019 - 14:10

Merci Bruno pour , encore une fois, cette réponse très documentée ainsi que les superbes clichés de ta collection personnelle ; merci aussi de ta confiance quant à leur utilisation
Finalement pour le canon que je me dois de refaire, j'usinerai une très petite sur épaisseur entre la frette de culasse et la frette-tourillons.
Dans la mesure où Vipère faisait partie de l'escadre de l'Amiral Courbet en mers de Chine et du Tonkin, cet enduit était blanc et en conséquence je laisserai les frettes en maillechort poli pour simuler l'enduit blanc et le tube du canon en acier bronzé pour simuler la fonte.
Les différences de couleur des enduits sur le tonnerre des canon peut éventuellement avoir une double explication simple : -) en effet les enduits devaient correspondre à la couleur de la coque afin d'en partie camoufler ces canons mais aussi -) pour quand l'enduit est blanc ( stations tropicales) il puisse refléter les rayons du soleil et ne pas surchauffer le tonnerre avec risque de surpression au moment de la combustion de la gargousse , et à l'inverse pour les stations en Europe, l'enduit noir devait capter les rayons du soleil afin de chauffer le tonnerre afin de limiter les écarts de température entre métal et gaz de combustion de la gargousse.

Bien à toi et bien à vous tous qui suivez cette discussion de la construction navale du 19 ème siècle peu répandue dans notre monde modéliste

J-Pascal
J-P Ducret
J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : L'Hay les Roses

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  péji Jeu 25 Avr 2019 - 19:50

Passionnant sujet ! Un vent frais souffle sur le forum...

Merci aux acteurs pour ce partage fort instructif !

Patrick
péji
péji

Messages : 1123
Date d'inscription : 14/06/2010
Localisation : POISSY

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Lun 6 Mai 2019 - 19:38

Je n’aime pas trop rester sur une incertitude.

A propos donc de ce revêtement sur les pièces d’artillerie que l’on voit sur les photos, le « Manuel du Marin-canonnier », au chapitre « Entretien du matériel » nous apporte la réponse. On y lit en effet que les canons sont tout simplement peints en noir à l’exception des tourillons. La tranche de culasse est quant à elle toujours fourbie au clair. En d’autres termes, elle n’est pas peinte mais astiquée. Je vous fais grâce de tout le détail sur la façon de nettoyer, graisser, polir, etc, chaque élément du canon...

Les affûts sont aussi peints : en noir à l’extérieur et en blanc à l’intérieur à l’exception du dessous des flasques, de la partie supérieure et des cotés du châssis ainsi que lames de freins.

Lorsque le bâtiment reçoit sa livrée tropicale, le noir est remplacé par du blanc.

Voir les photos dans les post ci-dessus


Dernière édition par Bruno Orsel le Lun 6 Mai 2019 - 22:46, édité 1 fois
Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Michel Saunier Lun 6 Mai 2019 - 20:15

Ces écarts de température liés aux couleurs sont-ils vraiment à ce point sensibles au point de conditionner le tir ?
Perso j’en doute un peu. J’ai vu, comme d’autres, cuire un œuf sur le plat au soleil du Sahara, mais de là à donné crédit à ces états !!
Michel Saunier
Michel Saunier

Messages : 7961
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Bruno Orsel Lun 6 Mai 2019 - 21:10

Soyons précis. Si les pièce d’artilleries étaient peintes en blanc, ce n’est pas pour des raisons climatiques mais d’harmonie chromatique avec l’ensemble du bâtiment.

En revanche, si les navires étaient peints en blanc durant la 2e moitiés du 19e siècle, c’était bien pour des raisons évidentes de réfraction pour renvoyer vers l’extérieur le rayonnement solaire.

De tout temps les bateaux ont souffert d’un manque de ventilation et tout particulièrement durant cette 2e moitié du 19e siècle où les chaudières et la motorisation étaient un apport supplémentaire et considérable de calories à l’intérieur des bâtiments. La climatisation n’existait pas encore et les seuls moyens de combattre l’accumulation des calories intérieures était l’efficience de la ventilation mais aussi de peindre le navire en blanc.
En témoigne, toute l’îconographie de l’époque que nous avons sur le sujet.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Rollan10
Bruno Orsel
Bruno Orsel

Messages : 335
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Michel Saunier Lun 6 Mai 2019 - 21:43

OK pour la protection solaire du bâtiment. Une tôle peinte en noir est un vrai barbecue. Ce rayonnement est tellement puissant qu’il peut dilater la coque d’un pétrolier au point de le transformer en banane flottante. D’ou Correction de cap.
Michel Saunier
Michel Saunier

Messages : 7961
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Lun 6 Mai 2019 - 23:26

En effet Bruno, la ventilation était un énorme problème sur les bateaux de l'époque et particulièrement sur les bateaux hôpitaux ou considérés comme tels. D'ailleurs notre ingénieur Bertin en fera son objectif principal dans toutes ses constructions et sera le premier à imaginer les axes et structures en toile pour la ventilation des bateaux qu'il dessine et construit.
Il est intéressant de lire sur les rapports des essais à la mer mais aussi sur les rapports de campagne les chapitres résumant les situations de confort des hommes et des officiers ainsi que les problèmes de ventilation faisant redessiner les plans d’emménagement quand cela était possible ou tout au moins pour en tenir compte pour les canonnières suivantes.
Pour revenir sur le plan modélisme, à toute nouvelle structure de coque correspond des outils différents et je suis entrain de réaliser mon chantier de mise en forme des membrures. Je me suis essentiellement inspiré des dessins de l'atlas de Hauser, des crobards de Fréminvlle mais aussi d'un document d'un doux dingue anglais que notre Patrick ( péji) m'a dégoté sur le net.
Je pense que ce chantier devrait te rendre service pour les membrures du Sagittaire , Tout ce chantier est en métal car il faudra probablement comme pour les vrais chantiers de l'époque, réchauffer au rouge les cornières et autres structures en U pour les mettre en forme sur des matrices en dural. Je termine le chantier et je mets tout cela en photo plans y compris.
Bien à vous tous et merci Bruno pour tes compléments d'infos toujours bien renseignés.

J-Pascal

J-P Ducret
J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : L'Hay les Roses

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Lun 6 Mai 2019 - 23:38

Au fait Michel, les poudres destinées aux pays tropicaux sont des poudres spécialement traitées ( tropicalisées) pour éviter tout incident lié à la surchauffe en générale et solaire en particulier.
J'ai personnellement assister une expérience qui aurait pu être dramatique avec des cartouches non tropicalisées de gros calibre , avec des retours de culasse si puissants que la culasse en était faussée et ce au milieu de l'Afrique et particulièrement dans la vallée de la Pendjari mais dans sa partie burkinabée dont l'actualité a récemment rapporté le sort de ces pauvres touristes et leur guide.

Bin à toi.
J-Pascal
J-P Ducret
J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : L'Hay les Roses

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  J-P Ducret Sam 27 Juil 2019 - 22:32

Bonjour à tous,
Je sais que je n’ai pas beaucoup donné de nouvelles de Vipère, mais un tel projet prend énormément de temps pour la compréhension des plans originaux, des principes de construction métallique et surtout la mise en pratique de toutes ces connaissances. Hauser et Frémenville dans leurs ouvrages respectifs montrent parfaitement que les principes de la construction navale métallique requièrent  des pratiques nouvelles et que les chantiers de l’époque ont nécessité des mises au point régulières et importantes  avec des « échanges » constants entre les chantiers et ingénieurs anglais,  innovateurs dans ce domaine, et les chantiers et ingénieurs français impatients    pour renouveler leur flotte.
Nouvelle construction, nouvelles méthodes ; si l’ensemble des chantiers savait manier scies en long et herminettes, la construction métallique demande des maîtres de forge en grand nombre et des systèmes de mise en forme des membrures.
Pour le modélisme, c’est pratiquement identique même si nos maîtres en arsenal bois  ne travaillent pas avec des herminettes au 1/48 ème.
Pour le métal, il va falloir faire des gabarits sur lesquels les membrures chauffées  viendront « se mettre en forme ».
C’est la réalisation de ce chantier que je vais vous présenter.
Sur le plan original, Bertin  dessine  à la fois les couples hors membres et hors bordage. Il va falloir donc jongler entre ces  2 références pour monter notre chantier.
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Mise_e10
il est à noter que :
1- les formes sont données en moitié avant et moitié arrière avec comme élément commun, le maître-couple. Il suffit de  de les assembler de façon à obtenir le dessin complet du couple.
2- Seuls les couples de levée sont dessinés ( couples pairs) il faudra donc reprendre l’ensemble des points sur  Rhino 3D  et faire un découpage des couples impairs
3- Les couples entre  MC et  5 AV et   AR ne sont pas dessinés ce qui sous entends que  12 couples sont identiques
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Couple10

Le premier gabarit de forme sera  découpé selon  le dessin hors membres et me servira comme gabarit extérieur  qui viendra serrer la partie externe  la membrure lors des phases de construction des  différents éléments, barrots , renforts , planchers de la salle de la machine, varangues en tôle etc… Sachant que les membrures sont faites avec du  U  de 2.4 mm de largeur, mon gabarit de mise en forme des membrures, ou gabarit intérieur  sera dessiné à partir des formes hors membres diminué de 2.4 mm. Ainsi après chauffage des cornières,  je pourrai « forger » les formes sur ce gabarit.
Pour cela il faut un chantier  particulier avec de nombreux taquets  réglables et fixables de façon solide.
Ce chantier est réalisé dans une plaque de dural de 5 mm d’épaisseur,
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 20190710

les taquets dans du dural de 3 mm avec à  leur extrémité  un fraisage de 1.2 mm  de hauteur sur une profondeur de 2.4 mm permettant de serrer la cornière contre le gabarit intérieur, chacun des gabarit sera en dural de 2 mm et fixé sur le chantier par  8 boulons M4.
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 20190711
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 20190714
Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 20190715

Le boulot ne fait que commencer...
Bonnes vacances à tous.

J-Pascal
J-P Ducret
J-P Ducret

Messages : 316
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : L'Hay les Roses

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Michel Saunier Sam 27 Juil 2019 - 22:58

Super, t'est parti pour un moment gamin. Je vais suivre ce challenge avec un intérêt particulier. C'est un défi comme je les aime.
Bravo cher ami. A suivre
Michel Saunier
Michel Saunier

Messages : 7961
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Pierre Rouanne Dim 28 Juil 2019 - 10:07

Rien ne m'étonne de ces gens du Club Mer' aux premières Franciliades j'étais à côté de Jean-Pascal où j'étais resté bouche bé devant son remorqueur, Bruno Orsel, Olivier Gatine sont également membres du Club Mer et leurs réalisations nous laissent pantois.

Pierre
Pierre Rouanne
Pierre Rouanne

Messages : 5865
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Le Roc St André 56460

http://pagesperso-orange.fr/pierre.rouanne/

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  G. Delacroix Dim 28 Juil 2019 - 12:08

Bonjour,

Très intéressant de découvrir de nouvelles méthodes de réalisation. On attend impatiemment le résultat.

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50 - Page 2 Empty Re: Vipère, canonnière de station de 1879 au 1/50

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum