Marine et Modélisme d'Arsenal
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-60%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max 2090
60 € 150 €
Voir le deal

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  gérard 2 Mar 25 Aoû 2020 - 9:07

Désolé, je n'ai pas les plans du Mercure
Gérard

gérard 2

Messages : 4558
Date d'inscription : 25/05/2010

http://www.chenivessemaquettes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Francis Jonet Mar 25 Aoû 2020 - 9:39

Le mieux, pour tracer les virures d'une carène est, après avoir défini la position de la préceinte basse, de décomposer par intervalles le nombre de virures que doivent comporter les baux. En commençant par les maitres couples et en allant, de manière régulière vers la proue et la poupe du vaisseau, sachant qu'il y a diminution du nombre de virures vers la proue et augmentation de ce nombre à la poupe, puisque le développé des couples varie tout le long de la carène.

_______________________

The best way to trace the strakes of a hull is, after having defined the position of the lower wale, to break down by intervals the number of strakes that the leases must contain. Beginning with the master frames and moving regularly towards the bow and stern of the vessel, knowing that the number of strakes towards the bow decreases and increases at the stern, since the frame development varies all along the hull.

_______________________________________________
Francis
Francis Jonet
Francis Jonet
Modérateur

Messages : 7948
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Moulin-Neuf - Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  G. Delacroix Mar 25 Aoû 2020 - 12:44

Bonjour,

Jean Boudriot a dessiné le bordé du Mercure d'une certaine façon, elle n'est pas conventionnelle mais surement argumentée.  Nous ne pouvons pas dire que c'est incorrect car nous ne connaissons pas ses sources.
Dans la marine comme dans tous les domaines, il y a mille façon de faire les choses et il est difficile de commenter les choix de chacun. Considérez que le plan est ok, c'est simplement une autre façon d'envisager la réalisation de ce bordé. 

-----------
Hello,
Jean Boudriot drew the border of the Mercure in a certain way, it is not conventional but surely argued.  We cannot say that it is incorrect because we do not know its sources.
In the navy as in all fields, there are a thousand ways of doing things and it is difficult to comment on the choices of each one. Consider that the plan is ok, it's just another way of looking at the realization of this planking.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Mer 26 Aoû 2020 - 3:07

I assume that Mr Boudriot would have had his reasons for planking as he suggested - and to be honest, I did not question this. In fact, I like the idea of being required to merge three planks in to one.

I attach 2 images of Le Mercure showing the exact plank in question which is consistent with my lines.

----------
Je suppose que M. Boudriot aurait eu ses raisons de faire le bordé comme il l'a suggéré - et pour être honnête, je n'ai pas remis cela en question. En fait, j'aime l'idée d'être obligé de fusionner trois planches en une seule.

Je joins deux images du Mercure montrant la planche exacte en question qui est conforme à mes lignes.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Img_1010
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Img_1011

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  gérard 2 Mer 26 Aoû 2020 - 3:10

Bonjour,
je comprends mieux. Pas de problème, tu fais selon les plans.
Gérard
gérard 2
gérard 2

Messages : 4558
Date d'inscription : 25/05/2010
Localisation : Saint Memmie 51470

http://www.chenivessemaquettes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Mer 26 Aoû 2020 - 3:18

@Garard - no problems.

For those who are interested this is how I locate the main wales on my model:

I start by making my own device which consists of a vernier calliper with two rulers glued on to it. This allows the calliper to slide in and out so that I can adjust the size of the opening as would normally be the case. The purpose of the rulers will become obvious shortly. This is an essential device to make! Please refer to device.jpg

Then for each and every join in two frames on my model starting from 1-2 and working to the end (there are 56 frames in total) I measure directly from the plans the position from the top of the frames to the top of the main wales. I do this by placing the calliper directly on the plans with the top jaw aligned with the top of the frames and the bottom jaw aligned with the top of the main wales (the dashed line) at the junction between those 2 frames. Refer to MeasuringVerticalDistance.jpg

I then lock the calliper to fix this distance and transfer this vertical distance directly to the model by sitting the vernier calliper across the model and specifically the junction of frames in question (in this case 16 and 17) and allowing the bottom jaw of the calliper to touch the model. By applying a small amount of pressure I can mark (or dent) the frames very slightly at the exact position. I then use a pencil to place a dot in this position. Please see Wales1.jpg and Wales2.jpg

Repeat the process on the other side of the hull at the same junction of frames.

When this is done go back to the plans and adjust the calliper mouth size based on the distance between the top of frames 17 and 18 and the top of the main wales. Repeat the process for all frames on the model.

*** The accuracy of this process is highly dependent on the top of the frames of the model being absolutely correct in respect to the plans and is a separate process not described here. I ensure this is the case and then I can confidently use the top of the frames as a reliable reference point for further measurements on the model. ***

The bottom point of the main wales for each and every junction of the frames can be easily measured at every frame by simply using a piece of paper, laying it on the plans at that frame junction and marking the top of the wales with one dot and the bottom of the wales with another dot. Move this paper to the corresponding frame on the model placing the top dot on the dot you drew earlier marking the top of the wales and then mark the bottom edge of the wales directly from the paper. Repeat this process for every frame.

I then use a thin and flexible piece of plastic to join the dots on the top and bottom of the wales forming a solid line. This line must be perfectly smooth so it may be that you have to pass just above or below a dot or two to form the line.

So we now have a smooth hull with the main wales (top and bottom edges) drawn on it. If you have been careful they will be perfectly symmetrical on both sides and absolutely consistent with the plans.

--------------
@Gérard2 - pas de problèmes.

Pour ceux que cela intéresse, voici comment je situe les principales préceintes sur mon modèle :

Je commence par fabriquer mon propre dispositif qui consiste en un étrier à vernier sur lequel sont collées deux règles. Cela permet de faire glisser le pied à coulisse pour que je puisse ajuster la taille de l'ouverture comme cela se fait normalement. Le but des règles deviendra bientôt évident. C'est un dispositif essentiel à fabriquer ! Veuillez vous référer à la photo 1.

Ensuite, pour chaque jointure en deux couples sur mon modèle en partant de 1-2 et en allant jusqu'au bout (il y a 56 couples au total), je mesure directement à partir des plans la position du haut des couples jusqu'au haut des préceintes principales. Pour ce faire, je place le pied à coulisse directement sur les plans, la mâchoire supérieure étant alignée sur le haut des couples et la mâchoire inférieure sur le haut des plats-bords principaux (ligne pointillée) à la jonction entre ces deux couples. Voir la photo 2.

Je verrouille ensuite le pied à coulisse pour fixer cette distance et je transfère cette distance verticale directement sur le modèle en plaçant le pied à coulisse en travers du modèle et plus précisément de la jonction des couples en question (dans ce cas-ci 16 et 17) et en laissant la mâchoire inférieure du pied à coulisse toucher le modèle. En appliquant une petite pression, je peux marquer (ou cabosser) très légèrement les cadres à la position exacte. J'utilise ensuite un crayon pour placer un point dans cette position. Voir photo 3 et photo 4

Répétez le processus de l'autre côté de la coque, à la même jonction des couples.

Lorsque cela est fait, retournez aux plans et ajustez la taille de la bouche du compas en fonction de la distance entre le haut des membrures 17 et 18 et le haut des plats-bords principaux. Répétez le processus pour toutes les membrures du modèle.

*** La précision de ce processus dépend fortement de l'exactitude absolue du haut des couples du modèle par rapport aux plans et constitue un processus distinct qui n'est pas décrit ici. Je m'assure que c'est le cas et je peux alors utiliser en toute confiance le haut des couples comme point de référence fiable pour d'autres mesures sur le modèle. ***

Le point inférieur des préceintes principales pour chaque jonction des couples peut être facilement mesuré à chaque couple en utilisant simplement un morceau de papier, en le posant sur les plans à cette jonction de cadre et en marquant le haut des préceintes avec un point et le bas avec un autre point. Déplacez ce papier sur le cadre correspondant du modèle en plaçant le point supérieur sur le point que vous avez dessiné plus tôt en marquant le haut des préceintes et marquez ensuite le bord inférieur des préceintes directement sur le papier. Répétez ce processus pour chaque cadre.

J'utilise ensuite un morceau de plastique fin et flexible pour relier les points du haut et du bas des préceintes en formant une ligne continue. Cette ligne doit être parfaitement lisse, il se peut donc que vous deviez passer juste au-dessus ou en dessous d'un point ou deux pour former la ligne.

Nous avons donc maintenant une coque lisse sur laquelle sont dessinés les principales préceintes (bords supérieur et inférieur). Si vous avez fait attention, elles seront parfaitement symétriques des deux côtés et absolument conformes aux plans.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Device10
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Measur10
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Wales110
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Wales210

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Michel Saunier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Mer 26 Aoû 2020 - 3:22

My planking "bands".

Determine how many planking bands will be used and mark their end points at bow and stern

Planking bands simply allow me to break up the planking process into smaller bits. Each band will consist of individual planks. Once all the planking bands have been drawn on the model I will plank each in turn starting from the wales and working towards the keel. However, I must spend considerable time locating these bands perfectly on the model to prevent any problems when I start planking.

I start by counting how many strakes (rows of planks) there are by reading this directly from the plans. Counting at the thickest part of the hull there are 23 strakes from the bottom edge of the main wales to the keel (the main wales are excluded from this calculation). At the bow there are only 21 strakes (the plans show that 3 planks will merge in to 1). There are no stealers on the plans so there are 23 strakes at the stern.

So I have decided that since 3 strakes will merge in to 1 at the bow I will treat these are one band. This leaves 20 strakes. I like the idea of 4 strakes per band meaning there will be 5 bands of 4 strakes and one band of 3 strakes.

I am now interested in drawing a series of dots as I did for the main wales along the length of the hull specifically to delineate the tops of each of these bands. This is the skill - to determine where these dots should go so the line is smooth and realistic. It is not technically difficult but does require some thinking and considerations to be made in advance.

I start at the extremities - that is the bow and stern and use the plans to guide the lowest 2 bands (at the keel). The reason I focus on the bottom band is because you will notice on the plans these planks are slightly wider and fan out and I want to preserve this detail as accurately as possible.

Please now refer to the photos (and excuse the crude photoshopped arrows Wink). I measure directly from the plans the distances x1 and y1 at the stern and the distances x2 and y2 at the bow that represent the extremities of the bottom two planking bands (each of these bands will contain 4 planks). These distances x1, x2 , y1 and y2 are then transferred to the model with a dot at the bow and the stern. You can repeat this process with the remaining bands at the bow and stern.

Now we have formed the points at which the bands begin and end although we may need to adjust these slightly down the track.

Now comes the part of marking the tops of the bands along the entire length of the hull (not just the end points).  

------------
Mes "bandes" de bordages.

Déterminez le nombre de bandes de bordages qui seront utilisées et marquez leurs extrémités à l'avant et à l'arrière

Les bandes de bordages me permettent simplement de décomposer le processus de bordage en plus petits morceaux. Chaque bande sera constituée de bordages individuels. Une fois que toutes les bandes de bordage ont été dessinées sur le modèle, je les borde chacune à son tour, en commençant par le plat-bord et en progressant vers la quille. Cependant, je dois passer un temps considérable à placer parfaitement ces bandes sur le modèle pour éviter tout problème lorsque je commencerai le bordé.

Je commence par compter le nombre de virures (rangées de planches) en lisant directement les plans. En comptant à la partie la plus épaisse de la coque, il y a 23 virures depuis le bord inférieur des plats-bords principaux jusqu'à la quille (les plats-bords principaux sont exclus de ce calcul). À la proue, il n'y a que 21 virures (les plans montrent que 3 planches se confondent en 1). Il n'y a pas d'ajout indiqué sur les plans, il y a donc 23 virures à la poupe.

J'ai donc décidé que, puisque 3 virures vont se fondre en une à la proue, je traiterai ces virures comme une seule bande. Il reste donc 20 virures. J'aime l'idée de 4 virures par bande, ce qui signifie qu'il y aura 5 bandes de 4 virures et une bande de 3 virures.

Je souhaite maintenant dessiner une série de points, comme je l'ai fait pour les grands fonds le long de la coque, afin de délimiter le sommet de chacune de ces bandes. Il s'agit de déterminer où ces points doivent aller pour que la ligne soit lisse et réaliste. Ce n'est pas techniquement difficile, mais cela demande une réflexion et des considérations préalables.

Je commence par les extrémités, c'est-à-dire la proue et la poupe, et j'utilise les plans pour guider les deux bandes les plus basses (à la quille). Si je me concentre sur la bande inférieure, c'est parce que vous remarquerez sur les plans que ces planches sont légèrement plus larges et se déploient en éventail et je veux préserver ce détail aussi précisément que possible.

Veuillez maintenant vous référer aux photos (et excusez les flèches grossières de photoshopping). Je mesure directement sur les plans les distances x1 et y1 à la poupe et les distances x2 et y2 à la proue qui représentent les extrémités des deux bandes de virures inférieures (chacune de ces bandes contiendra 4 virures). Ces distances x1, x2, y1 et y2 sont ensuite transférées sur le modèle avec un point à la proue et à la poupe. Vous pouvez répéter ce processus avec les bandes restantes à la proue et à la poupe.

Nous avons maintenant formé les points de début et de fin des bandes, bien qu'il soit possible que nous devions les ajuster légèrement sur le tracé.

Il s'agit maintenant de marquer les sommets des bandes sur toute la longueur de la coque (et pas seulement les points d'extrémité).



Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Sternp10
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Bowpla10
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Sternm10
Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Bowmod10

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Francis Jonet Mer 26 Aoû 2020 - 8:59

Scooter est un perfectionniste dans ses méthodes de construction pour obtenir le bon résultat, ça se voit bien, mais je ne peux que penser qu'il se complique la vie à souhait. Relever la mesure du développé d'un bord de la carène tous les quatre centimètres et diviser ces longueurs selon le nombre de virures suffit tout autant pour obtenir le même résultat. Il ne reste à traiter que les soucis à la proue ou à la poupe. Ce qu'il n'évite pas à mon avis.
Mais c'est un perfectionniste et, de toute évidence, il travaille à la perfection.
Attendons la suite.

________________

Scooter is a perfectionist in his construction methods to get the right result, it is obvious, but I can only think that he makes life as complicated as he wants it to be. Taking the measurement of one edge of the hull development every four centimetres and dividing these lengths by the number of strakes is just as sufficient to get the same result. The only thing left to do is to deal with any problems at the bow or stern. In my opinion, this does not avoid them.
But he is a perfectionist and obviously works to perfection.
Let's wait and see what happens next.


_______________________________________________
Francis
Francis Jonet
Francis Jonet
Modérateur

Messages : 7948
Date d'inscription : 24/05/2010
Localisation : Moulin-Neuf - Ariège

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  EricLem Mer 26 Aoû 2020 - 14:10

de toutes façons, on ne voit pas grand-chose à la fin :

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 _copie16
EricLem
EricLem

Messages : 2734
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : Quimper

http://pagesperso-orange.fr/maquettes-marine/Index.html

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Jeu 27 Aoû 2020 - 3:48

@Francis Jonet - you are quite correct that you need not measure at every frame - which in my case varies between 12 and 16 mm in thickness. You could make these intervals wider saving some time.

@EricLem - thank you for sharing this photo. When I did my research some time ago looking for other models of Le Mercure (of which there do not seem to be many) I found your website. I note you have painted your main wales black and I will likely do the same.

Whilst some parts of the completed model will not be visible I will know they are there and therefore they must be built as if they are visible.  Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 522816

I have a question please: With the hull planking I assume it is similar to the deck planking in that the best and most suitable piece of wood was selected without requiring symmetry between the port and starboard sides of the hull?

------
@Francis Jonet - vous avez tout à fait raison de dire qu'il n'est pas nécessaire de mesurer à chaque couple - qui, dans mon cas, varie entre 12 et 16 mm d'épaisseur. Vous pourriez élargir ces intervalles, ce qui vous ferait gagner du temps.

@EricLem - merci d'avoir partagé cette photo. Lorsque j'ai fait mes recherches il y a quelque temps, en cherchant d'autres modèles du Mercure (qui ne semblent pas être nombreux), j'ai trouvé votre site web. Je constate que vous avez peint en noir vos préceintes et je vais probablement faire de même.

Même si certaines parties du modèle achevé ne seront pas visibles, je saurai qu'elles sont là et qu'elles doivent donc être construites comme si elles étaient visibles.

J'ai une question, s'il vous plaît : En ce qui concerne le bordé de coque, je suppose qu'il est similaire au bordé de pont en ce sens que la pièce de bois la meilleure et la plus appropriée a été choisie sans exiger de symétrie entre les côtés bâbord et tribord de la coque ?

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  G. Delacroix Jeu 27 Aoû 2020 - 3:59

Scooter a écrit:...
I have a question please: With the hull planking I assume it is similar to the deck planking in that the best and most suitable piece of wood was selected without requiring symmetry between the port and starboard sides of the hull?

------
...
J'ai une question, s'il vous plaît : En ce qui concerne le bordé de coque, je suppose qu'il est similaire au bordé de pont en ce sens que la pièce de bois la meilleure et la plus appropriée a été choisie sans exiger de symétrie entre les côtés bâbord et tribord de la coque ?
Bien entendu, la symétrie ici aussi n'a aucune importance.

---
Of course, symmetry have no importance here either.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Jeu 27 Aoû 2020 - 4:02

Thank you for the prompt reply.

I don't know why but the idea of planking the hull non-symmetrically (although historically accurate) makes me feel uncomfortable Very Happy

One more question please - I assume there was no caulking of any kind on the hull planking?

------------
Merci pour cette réponse rapide.

Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée de border la coque de façon non symétrique (bien qu'historiquement exacte) me met mal à l'aise 

Une dernière question s'il vous plaît - je suppose qu'il n'y avait pas de calfatage d'aucune sorte sur le bordé de la coque ?

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  G. Delacroix Jeu 27 Aoû 2020 - 4:56

Si bien sûr, le bordé est bien évidement étanchéifié par un calfatage traditionnel. La largeur du joint est de 13 à 16 mm.

-------
Yes of course, the planking is obviously sealed by traditional caulking. The width of the joint is 13 to 16 mm.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Jeu 27 Aoû 2020 - 5:00

Thank you.

The purpose of this caulking is to allow expansion and contraction of hull planks and also seal out water?

I often see this detail missed in models even of the highest quality. I understand this may have to do with the scale.
@1:48 this is 0.33mm
@1:36 this is 0.44mm

My model is 1:36 and I must give consideration to this ensuring the caulking lines on the hull planking are subtle if I include them.

I welcome your thoughts on this.


Dernière édition par Scooter le Jeu 27 Aoû 2020 - 5:48, édité 1 fois

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  EricLem Jeu 27 Aoû 2020 - 5:10

mon modèle étant entièrement fini (et en construction arsenal), il y a de nombreux éléments non-visibles ! j'ai tout de même respecté la symétrie de bordage, en reprenant le plan de Boudriot des deux côtés.
EricLem
EricLem

Messages : 2734
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : Quimper

http://pagesperso-orange.fr/maquettes-marine/Index.html

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  G. Delacroix Jeu 27 Aoû 2020 - 6:42

Scooter a écrit:
I don't know why but the idea of planking the hull non-symmetrically (although historically accurate) makes me feel uncomfortable Very Happy


------------

Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée de border la coque de façon non symétrique (bien qu'historiquement exacte) me met mal à l'aise 
Pardon, je pense qu'il y a une incertitude dans la compréhension dans votre question. Dans ma réponse, je parlais de la longueur des virures, pas de la symétrie dans leur placement qui elle doit être, bien sûr, plutôt symétrique pour un meilleur aspect visuel. 

-----
I'm sorry, I think there's an uncertainty in the understanding in your question. In my answer, I was talking about the length of the planks, not about the symmetry in their placement, which of course has to be rather symmetrical for a better visual appearance.

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Jeu 27 Aoû 2020 - 7:41

Yes, this is how I understood the situation from the start. In respect to my question about the symmetry I was only referring to the lengths of the planks not their placement. It is obvious their placement must be symmetrical on both sides.

My comment of being uncomfortable is purely a personal one and in reference to the lengths of planks not being symmetrical. I like the visual appeal of perfect symmetry of lengths of planks on both sides of the hull. I understand now historically this was not the case.

------------
Oui, c'est ainsi que j'ai compris la situation dès le début. En ce qui concerne ma question sur la symétrie, je ne faisais référence qu'à la longueur des planches et non à leur emplacement. Il est évident que leur placement doit être symétrique des deux côtés.

Mon commentaire sur l'inconfort est purement personnel et concerne les longueurs des planches qui ne sont pas symétriques. J'aime l'attrait visuel d'une symétrie parfaite des longueurs des bordés des deux côtés de la coque. Je comprends maintenant qu'historiquement, ce n'était pas le cas.

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Sam 5 Sep 2020 - 5:03

Good morning,

I am looking for your feedback in respect to planking large surfaces (such as the hull) with Pear and in particular whether you find this material "moves" a lot.
Are gaps or spaces likely to open between the planks with Pear?
My Russian colleague has advised that he has had this experience with Pear. I understand the heating systems and cooling systems in certain places in the world may make this problem more severe but I am interested in your own experiences with this material.

---------
Bonjour,

J'attends vos commentaires sur le bordage de grandes surfaces (comme la coque) avec le poirier et en particulier si vous trouvez que ce matériau "bouge" beaucoup.
Des espaces ou des vides sont-ils susceptibles de s'ouvrir entre les planches avec le poirier ?
Mon collègue russe m'a fait savoir qu'il avait eu cette expérience avec le poirier. Je comprends que les systèmes de chauffage et de refroidissement dans certains endroits du monde peuvent rendre ce problème plus grave mais je suis intéressé par vos propres expériences avec ce matériau.

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  EricLem Sam 5 Sep 2020 - 5:18

si le bois est verni, il n'y a pas de rétractation entre les planches.

------
If the wood is varnished, there is no shrinkage between the boards.
EricLem
EricLem

Messages : 2734
Date d'inscription : 27/05/2010
Localisation : Quimper

http://pagesperso-orange.fr/maquettes-marine/Index.html

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Sam 5 Sep 2020 - 5:23

Hi Eric,
Thanks for this feedback.
When you say varnish is this specifically shellacks or waxes?
Have you tried the Pear with and without varnish and experienced this problem being rectified?

----------
Salut Eric,
Merci pour ce retour d'information.
Quand vous dites vernis, s'agit-il spécifiquement de gommes-laques ou de cires ?
Avez-vous essayé le poirier avec et sans vernis et avez-vous constaté que ce problème a été corrigé ?

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  G. Delacroix Sam 5 Sep 2020 - 5:58

Sur des modèles cirés, la rétractation est visible certes par atmosphère sèche mais insignifiante, de l'ordre un voire de deux dixièmes de millimetres pour un bordage de 6 mm. Invisible sur la longueur. De plus, il vaut mieux border avec du bois bien sec dans un environnement normal.
Personnellement, je trouve que c'est même assez esthétique quand ça arrive. Le bois reste une matière vivante et évolue en fonction de son environnement. Et le poirier est si joli et tellement adapté.

----------
On waxed models, shrinkage is visible in a dry atmosphere but it's insignificant, the order is  one or even two tenths of a millimeter for a 6 mm plank. Invisible along the length. Moreover, it is better to plank with dry wood in a normal environment.
Personally, I find it's even quite aesthetic when that happens. Wood remains a living material and evolves according to its environment. And the pear wood is so pretty and so suitable.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 522816

_______________________________________________
Marine et Modélisme d'Arsenal... le site !
G. Delacroix
G. Delacroix
Admin

Messages : 9162
Date d'inscription : 21/05/2010
Localisation : Toulouse

http://www.gerard-delacroix.fr

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Sam 5 Sep 2020 - 7:57

Yes, I agree that Pear has a beautiful and suitable colour. I have looked and cannot find a suitable replacement with a similar deep brown colour. I have asked many people this question on different forums and no-one has given me an answer.

I take a lot of care to ensure all the joins are without gaps. Even a fraction of a mm causes me distress. I understand for some these gaps may be considered "realistic" and "authentic" but I would prefer a very clean consistent result. Some may say these results are "sterile" and I can understand this perspective but for reasons that I cannot explain this is the outcome I desire.

So I am in two minds - do I plank in Pear and use a coating to minimise shrinking. Or perhaps the shrinking will not be an issue?
The problem of course is that it seems I have no other alternative as I do not want to paint it off white!

One suggestion from an experienced Russian colleague has been for me to build my hull (below the waterline) in Black horn beam exclusively. I understand this is not authentic (and so does he) and I have my reservations about this suggestion.

------------
Oui, je suis d'accord pour dire que le poirier a une belle couleur appropriée. J'ai cherché et je ne trouve pas de substitut avec une couleur marron foncé similaire. J'ai posé cette question à de nombreuses personnes sur différents forums et personne ne m'a donné de réponse.

Je prends beaucoup de soin à ce que toutes les jointures soient sans lacunes. Même une fraction de millimètre me cause de la détresse. Je comprends que pour certains, ces lacunes puissent être considérées comme "réalistes" et "authentiques", mais je préférerais un résultat très propre et cohérent. Certains diront que ces résultats sont "stériles" et je peux comprendre cette perspective mais pour des raisons que je ne peux expliquer, c'est le résultat que je souhaite.

J'ai donc deux questions en tête : dois-je utiliser des planches de poirier et un traitement pour minimiser le rétrécissement ? Ou peut-être que le rétrécissement ne sera pas un problème ?
Le problème, bien sûr, est qu'il semble que je n'ai pas d'autre alternative car je ne veux pas le peindre en blanc !

Un collègue russe expérimenté m'a suggéré de construire ma coque (sous la ligne de flottaison) exclusivement en bois noir. Je comprends que ce n'est pas authentique (et lui aussi) et j'ai mes réserves sur cette suggestion.

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Daniel. Bétremieux Sam 5 Sep 2020 - 9:21

Bonjour,
Chez ce commerçant tu peux trouver ce que tu cherches:
- FTFI -
Voir aussi paragraphe "Export" dans conditions de vente.

Je te souhaite de réussir ce que tu veux faire en bordage, mais chaque virure étaient séparée par le calfatage.

------
Hello,
At this shop you can find what you are looking for:
- FTFI -
See also paragraph "Export" in conditions of sale.

I wish you to succeed in what you want to do in planking, but each strake was separated by caulking.


A plus,
Daniel.
Daniel. Bétremieux
Daniel. Bétremieux

Messages : 301
Date d'inscription : 04/04/2019
Localisation : Saint Pierre des Corps (37)

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Michel Saunier Sam 5 Sep 2020 - 9:44

Si je peux apporter mon expérience:
La carène du Soleil Royal a été réalisée en poirier à partir de planchettes issues d'un même plateau dans des épaisseurs diverses poncées au grain 120.
Voila maintenant 10 ans et plus, et je ne constate aucune déformation notamment entre les différentes virures. Le traitement de surface a été réalisé avec une couche de fond dur puis un vernis incolore intérieur et extérieur.
Il faut préciser que le plateau faisait partie d'un stock énorme de bois divers sous hangar bien ventilé du fournisseur.

--------
If I can bring my experience:
The hull of Le Soleil Royal was made of pearwood from planks coming from the same board in various thicknesses sanded with 120 grain.
It has been 10 years and more, and I don't see any deformation, especially between the different strakes. The surface treatment was done with a hard primer and then a clear varnish inside and outside.
It should be noted that the board was part of a huge stock of various woods under a well-ventilated shed from the supplier.
Michel Saunier
Michel Saunier

Messages : 7952
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Scooter Sam 5 Sep 2020 - 10:04

@Daniel - thank you for this link. I have clicked and looked at their website and will have a longer longer shortly.
It is not just the suppliers that I am interested in but also suggestions on suitable woods to use - particularly darker coloured woods. Walnut is one example that modellers use, but this a wood that I personally do not like.

In respect to the caulking I will do this on the hull as I did for my deck. This will be paint on the inside edge of each plank (both sides). This adds a negligible thickness - my estimate is perhaps 0.05mm (if even this). As such, any opening of the planks of 0.1-0.2mm has an inherent darker appearance and would simply look like a thicker caulking line when you look closely. I personally dislike the caulking line if it does not have an even thickness along its length even though I understand historically ships were far form perfectly made.

@Michel - Thank you and this is exactly the experience I am interested to hear as I have no experience in the use of Pear. Your response is interesting. Perhaps the movement of Pear will be less of an issue than I imagine. Mr Delacroix has also said it is negligible. Maybe my Russian friends have had a dramatic experience from the extreme weather conditions. My pieces of pear have been in storage for well over 13 years (photo attached). Prior to that they had already been dried for many years.

May I ask - what are your honest thoughts of black hornbeam from the main wales all the way down to the keel? Above the main wales lighter colours would be used.

------------
@Daniel - merci pour ce lien. J'ai cliqué et j'ai regardé leur site web et j'en aurai un plus long sous peu.
Ce ne sont pas seulement les fournisseurs qui m'intéressent, mais aussi les suggestions sur les bois appropriés à utiliser - en particulier les bois de couleur plus foncée. Le noyer est un exemple de bois utilisé par les modélistes, mais c'est un bois que je n'aime pas personnellement.

En ce qui concerne le calfatage, je vais le faire sur la coque comme je l'ai fait pour mon pont. Ce sera de la peinture sur le bord intérieur de chaque planche (des deux côtés). Cela ajoute une épaisseur négligeable - mon estimation est peut-être de 0,05 mm (si tant est qu'il y en ait). Ainsi, toute ouverture des planches de 0,1-0,2 mm a un aspect intrinsèquement plus sombre et ressemblerait simplement à un trait de calfatage plus épais si vous regardez de près. Personnellement, je n'aime pas la ligne de calfatage si elle n'a pas une épaisseur uniforme sur toute sa longueur, même si je comprends qu'historiquement les navires étaient de loin de forme parfaite.

@Michel - Merci et c'est exactement l'expérience qui m'intéresse car je n'ai aucune expérience dans l'utilisation du poirier. Votre réponse est intéressante. Peut-être que la rétractation du poirier sera moins problématique que je ne l'imagine. M. Delacroix a également déclaré qu'il est négligeable. Peut-être que mes amis russes ont fait une expérience dramatique des conditions climatiques extrêmes. Mes morceaux de poirier sont stockés depuis bien plus de 13 ans (photo ci-jointe). Avant cela, elles avaient déjà été séchées pendant de nombreuses années.

Puis-je vous demander - quelles sont vos pensées honnêtes sur le charme noir des préceintes jusqu'à la quille ? Au-dessus des préceintes, des couleurs plus claires seraient utilisées.

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Img_0916

Scooter

Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2020
Localisation : Adelaide, Australia

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Michel Saunier Sam 5 Sep 2020 - 10:36

Le charme est un bois dur assez foncé. Je pense que si il est bien sec cela pourrait convenir. Je n'ai pas d'expérience de ce bois.
Votre poirier a l'air bien beau et sain

----------
The charm is a rather dark hardwood. I think that if it is dry enough it could be suitable. I have no experience with this wood.
Your pear wood looks nice and healthy.
Michel Saunier
Michel Saunier

Messages : 7952
Date d'inscription : 23/05/2010
Localisation : Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot - Page 4 Empty Re: Le Mercure au 1/36 - plans Jean Boudriot

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum