Marine marchande

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marine marchande

Message  Frégate le Sam 18 Déc 2010 - 22:08

Je suis en secondaire 4 et je commence à regarder les métiers que je pourrais exercer plus tard. Quelqu'un d'entre vous a t'il déjà été dans la marine marchande. Si oui, comment était le métier, le salaire. Bref j'aimerais savoir comment sa se passe sur un bateau de nos jours car ce métier me smble fascinant.
Merci beaucoup
Thomas

Frégate

Messages: 41
Date d'inscription: 24/05/2010
Localisation: Montreal

http://modelismenavalquebecois.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 13:53

Bonjour,

Il me semble que nous sommes plusieurs à avoir été dans la Marchande. Je peux vous conseiller mais j'ai arrêté de naviguer dans la Marchande en 1980, je suis resté proche des milieux maritimes dans le cadre du Comité International de la Croix Rouge (convoyage, organisation d'opérations de secours, transports médicaux...) ce qui m'a permis de rencontrer d'autres nationalité.

Si personne ne peut vous répondre sur ce forum je peux le faire mais je pense que des membres sont certainement plus à jour que moi pour répondre en matière de carrière maritime aujourd'hui. Simplement si c'était à refaire dans les conditions d'aujourd'hui je ne le ferais pas. L'invention du second pavillon et autres plaisanteries du même genre ont bien dégradé les conditions du marin français d'aujourd'hui. De plus je n'aime pas beaucoup naviguer sur des boites à chaussures qui transportent une cargaison de legos et qu'on appelle transport de conteneurs.

Il y a bien sur les bulks et citernes mais cela n'est guère poétique non plus...

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  breton 29 le Dim 19 Déc 2010 - 15:27

Bonjour,
Je ne peux que confirmer ce que dit "bern" le "romantisme" de la marine marchande, s'il n'a jamais existé, n'existe plus ou pas. J'ai eu la chance de naviguer à une époque ou les bateaux étaient des bateaux et non pas des porte- pavillons de complaisances. La France a réussi le tour de force de créer un pavillon français de complaisance, celui des Kerguelen. La marine française était une des premières au monde avec des marins compétents la plupart avec des brevets reconnus, ses navires étaient entretenus (passage au "véritas" tous les ans) visite annuelle en bassin, mais au vue du marché, trop chère à entretenir, ce qui a causé sa perte.
La vie à bord n'était pas rose: 11 heures de travail par jour décomposées comme suit : 8 heures de quart (deux fois 4 h) et 3 heures supplémentaires obligatoires, lors du quart interdiction de faire de l'entretient ou des réparations, de la surveillance seule. La maintenance des machines, pompes, alternateurs etc.. était faite pendant ces heures sup. Une seule dérogation,le dimanche ou une heure sup était réservée à l'entretient de la cabine. Total des heures par semaine : 75, presque deux semaines du travail à terre.
Par de repos à terre la vie de travail continue au même rythme qu'en mer.
12 jours et demi de congé par mois à prendre d'un bloc sauf rappel avant la date de fin de congé. Cela peut sembler beaucoup mais deux jours par W.E. plus quatre jours et demi d'éloignement cela fait le compte.
Six mois d'embarquement pour deux mois de congé . Pas de jours de fête, pas de Noël, pas de dimanche. Six mois, c'était six mois de travail sans arrêt. Sans compter les arrivées au port la nuit (ou les départs)
Il n'y a plus de marins en France à part les pécheurs et autres Ostréiculteurs et quelques-uns sur les plates formes. Il ne reste que des officiers qui naviguent sous pavillons de complaisance.
Bon courage pour votre future carrière dans cette marine. Ne penser pas voir du pays, un port c'est un port et un bric à matelots un bric. Tous les "Vénus bar" du monde se ressemblent et pour être vulgaire, une fois n'est pas coutume, toutes sont fendues dans le même sens.

breton 29

Messages: 500
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Plogoff

http://www.bateaucapsizun.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Carrick le Dim 19 Déc 2010 - 16:25



Bonjour

Euh ... Excusez-moi, votre honneur, mais Frégate est montréalais !
Est-ce le même tableau désanchanté dans le monde maritime anglo-saxon ?

Carrick

Messages: 2262
Date d'inscription: 23/05/2010
Localisation: Plougastel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 17:09

Cher André,

Si on part sur la marine anglo-saxonne on est en Grande Bretagne mais aussi aux Etats Unis. Ce peut être un vaste sujet... Restons pour l'instant pour la France, puisque notre ami semble parler de marine marchande française. Ne décourageons peut-être pas trop sa vocation : il vaut mieux, comme pour beaucoup d'autres raisons, être né futur marin français que futur marin philippin...

Ceci dit je pense que Thomas devrait expliquer brièvement ce qu'il attend de ce métier, ce qu'il imagine ce que c'est et dans quelle mesure il connait déjà des marins. Par exemple la première chose que je répond lorsqu'on me dit "ah, la marine, les voyages, visiter les pays, l'aventure, les femmes (sourire entendu des femmes et salace des hommes) " je répond qu'avant tout le marin est un voyageur casanier : chaque soir il rentre chez soi; dans sa cabine et aime bien retrouver ses affaires et son petit coin bien à lui, sans surprise... Quand à la découverte des pays, être dans un terminal conteneur à Singapour ou a Los Angeles, il y n' y a que le climat qui est différent. Le bateau reste une vingtaine d'heures, l'équipage fait son travail, la ville est à plusieurs heures de taxi pour quelques heures de libre, c'est un peu comme les combats aériens durant la seconde guerre mondiale : les chasseurs faisaient 1 heure de vol à l'aller, prévoyaient 1 heure au retour ce leur donnaient 5 à 6 minutes de combat...

Si on embarque pour voir du pays on va vite être frustré... Il faut aimer être en mer, penser comme Édouard Peysson : "le problème pour le marin commence quand il voit la terre", aimer la mer presque en autiste...

Michel

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  maqars le Dim 19 Déc 2010 - 17:30

Bern a écrit:mais j'ai arrêté de naviguer dans la Marchande en 1980


Donc, il y a trente années, notre Bern était encore un tout jeune homme de 26 ans...avec un expérience de cet âge.






lol!

maqars

Messages: 460
Date d'inscription: 23/05/2010
Localisation: Jodoigne ( Belgique )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Olivier Bello le Dim 19 Déc 2010 - 17:40

Bonsoir,
"La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent" de B. Giraudeau.
Amicalement,
Olivier.

Olivier Bello

Messages: 108
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Montbéliard

http://Arsenal-modelist.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 18:15

maqars a écrit:
Bern a écrit:mais j'ai arrêté de naviguer dans la Marchande en 1980


Donc, il y a trente années, notre Bern était encore un tout jeune homme de 26 ans...avec un expérience de cet âge.

En effet, je suis parti à 15 et 7 mois dans dans la Marine. Je n'ai donc que 10 ans et demi de mer, 18 ans dans l'humanitaire et la coopération au développement dont 6 ans en soutien à des opérations maritimes (Mer de Chine, Sri Lanka, Somalie et Angola). C'est la raison pour laquelle j'ai écrit que si des membres du forum - comme vous - ont beaucoup plus d'expérience de vécu et plus proche dans le temps que moi, ils devraient essayer de conseiller Thomas.

Em 10 ans et demi, je n'ai vécu qu'un naufrage, un acte de piraterie, une prise d'otage et un simulacre d'exécution par peloton.

Michel






lol!

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 18:30

Précision : quand je 18 ans, ce sont les missions uniquement, le reste, une dizaine d'années est au sièges des organisations et les congés...

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Frégate le Dim 19 Déc 2010 - 18:37

En effet, je viens de Montréal donc c'est surement différent mais j'aimerais savoir si les conditions de vie à bord sont en générales bonnes?
Je savais déjà par contre qu'il était difficile de voir vraiment les pays que l'on traverse lorsque l'on est marin.
Merci beaucoup pour vos réponses

Frégate

Messages: 41
Date d'inscription: 24/05/2010
Localisation: Montreal

http://modelismenavalquebecois.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 18:52

Bonjour Thomas,

Dans les années septante j'avais descendu la côte du Brésil avec en parallèle un navire Québécois qu'on retrouvait de port en port qui, selon l'équipage était le seul navire entièrement francophone, le Maurice Desagnes de la compagnie du même nom et ils attendaient le lancement prochain du Thalassa Desagnes. Un des lieutenants était une, que l'équipage craignait, mais qui était très sympa si on n'était pas du même équipage. Peut-être devriez-vous voir si cette compagnie existe toujours et vous renseigner auprès d'eaux.

Michel

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  maqars le Dim 19 Déc 2010 - 19:07

Bern a écrit:Bonjour Thomas,

Peut-être devriez-vous voir si cette compagnie existe toujours et vous renseigner auprès d'eaux.

Michel

Peut-être serait-il nécessaire d'en boire un peu...

Rolling Eyes

maqars

Messages: 460
Date d'inscription: 23/05/2010
Localisation: Jodoigne ( Belgique )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 19:18

Ne serais-je plus infréquentable comme vous me l'aviez écrit en MP ?

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Marine marchande

Message  Huit Amis le Dim 19 Déc 2010 - 19:50

Et d'ajouter des équipages réduits en nombre sur des unités de tonnage toujours plus important ,bien sûr d'avantage d'espace vital
mais aussi d'isolement ,les navigants ne font que se croiser entre leurs quarts .
Au retour à la maison ,en congés , ils doivent se réadapter et faire face aux problèmes familiaux dont ils n'avaient qu'une connaissance
épistolaire .
C'est une carrière pour jeune célibataire, enthousiaste ,à envisager pour une durée limitée , l'expérience acquise se valorisant facilement dans
la sédentarité .

( A vrai dire ,ce que j'expose ci-dessus n'est pas du vécu , mais est le résultat de la fréquentation des bords à une époque aussi reculée
que celle de Bern . Hélas je crains que rien ne se soit arrangé depuis .)



Huit Amis

Messages: 161
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Frégate le Dim 19 Déc 2010 - 20:31

Bern,
Le bateau dont tu parlais a coulé.
La compagnie ne semble plus exister.
http://www.vos.noaa.gov/MWL/fall_02/Desgagnes.pdf

Frégate

Messages: 41
Date d'inscription: 24/05/2010
Localisation: Montreal

http://modelismenavalquebecois.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Frégate le Dim 19 Déc 2010 - 20:37

Je m'excuse de mon erreur, la compagnie existe toujours
http://www.desgagnes.com/fr/home/1.cfm

Frégate

Messages: 41
Date d'inscription: 24/05/2010
Localisation: Montreal

http://modelismenavalquebecois.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Dim 19 Déc 2010 - 22:09

Bonsoir,

C'est moi qui vous prie de m'excuser parce que j'avais mal orthographié le nom. Peut-être que par eux vous aurez des informations sur la filière à suivre au Canada pour une carrière maritime. Attendu que le Canada est toujours membre du Commonwealth il est possible que, comme l'Australie, la filière à suivre est la filière britannique. Sans vouloir faire hurler les puristes je dirais que la filière britannique est plus pratique et la filière française plus académique. Il était habituel à l'époque que dans la marine marchande anglaise on puisse commencer tout en bas et alterner les embarquements avec des passages en écoles alors que la filière française mettait alors en avant l'école jusqu'au brevet de commandant puis la montée en grade par l'ancienneté.

Mais, encore une fois, ce n'est que très résumé ce que j'écris là et je sais qu'on pourra se gausser de mon manque d'expérience qui de plus est certainement dépassée aujourd'hui...

Michel

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Michel Saunier le Dim 19 Déc 2010 - 23:21

J'ai eu l'avantage de naviguer sur des bateaux de fort tonnages d'une compagnies pétroliere, 373000 tonnes, Latonna. Il est vrai que l'équipage s'isolait dans ses quartiers une fois le quart effectué. Les mises à dispositions pour eux, cinéma, salle de jeux, salle de gym, , bibliothèque (3000 ouvrages) , piscine de mer, terrain de volley ball- boite de nuit - etc n'était que rarement utilisées
C'est un monde vraiment à part

Michel Saunier

Messages: 3030
Date d'inscription: 23/05/2010
Localisation: Pacy sur Eure

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  breton 29 le Lun 20 Déc 2010 - 23:05

Bonsoir,
Il ne faut pas trop se faire d'illusion, toutes les marines du monde naviguent sur le même modèle et avec des équipages d'hommes, venant de pays défavorisés, payés à coup de lance pierre.
J'ai eu la chance de naviguer à la fin de la bonne période et ai assisté au début du changement. La première chose dont je me souviennes pour illustrer ce changement fut quand on nous dit qu'un cheval noir courrait aussi vite qu'un cheval blanc et fini la peinture à bord, de là les matelots, dont c'était un des travail devinrent des "marins" c'est à dire des hommes à tout faire ils descendirent travailler dans la machine. Il y eut du coup trop de monde en bas ce qui restreignit les équipages. La marine française ne devait embarquer que des ressortissants français, ce qui garantissait notre travail, mais vint cette loi qui autorisa la venue de marins étrangers et tua la marine française. Dans les années 60 deux pages complètes de l'hebdomadaire "Le Marin" étaient remplies d'adresses de cie. maritime il n'en reste plus une seule, à part quelles petites comme la "Pen ar Bed" qui fait le transport dans les Iles en Bretagne. Il doit bien y en avoir encore une ou deux sur le littoral.
A l'époque nous restions plusieurs jours à quai et souvent dans des ports pas très éloignés de la ville et je me souvient de ( très ) bonnes virées à terre. Il me reste de bons souvenirs et aussi de très beaux voyages comme les remontées du Saint Laurent jusqu'à Duluth au fond du Lac Supérieur ( 3 semaines aller-retour). J'ai aussi eu la chance, grâce à des commandants intelligents, de visiter les Chutes du Niagara ainsi que les Pyramides.
J'ai visité le "Pierre Guillaumat" de 550 000 T, Antifer était le seul port français pouvant le recevoir, la cabine du novice était aussi grande qu'un studio à terre (cabine, salon et salle de bain) comme dit par Bern un terrain de basket existait entre les cheminées devant la piscine ( chose que je n'ai pas connu) manque de chance il n'était pas assez nombreux pour faire un match.
J'arrête là, j'avais à l'époque 20ans.
Je fais parti de cette génération qui finalement a eu le plus de chance, du travail, on mangeait bio sans le savoir, pas de guerre, pas de sida (bon les filles ne s'allongeaient pas non plus très rapidement).

breton 29

Messages: 500
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Plogoff

http://www.bateaucapsizun.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marine marchande

Message  Bern le Mar 21 Déc 2010 - 9:43

Breton29

Vous êtes un age et je le dis sans ironie aucune ! Vous avez raison, moi aussi je suis de cette génération née après guerre , né sur la frontière suisse, grandi dans un certain confort avec l'espoir de faire quelque chose ma vie, sans sida, sans chômage, sans crainte de "l'étranger forcément criminel et profiteur". Je continue mon travail dans la coopération au développement, l'humanitaire et le social en Suisse. Je vois l'horizon s'assombrir toujours plus pour la jeune génération, le fascisme banalisé dans doute l'Europe reprendre du poil de la bête.

Je ne me sen pas coupable parce que pour beaucoup de chose je ne savais pas. Aujourd'hui que je sais j'essaie seulement d'être solidaire.

J'ai connu aussi le plaisir de ces cargos généraux qui mettaient trois semaines à décharger à Shanghai, me laissant le temps de visiter avec émerveillement les anciennes concessions et le commandant qui nous avait organisé avec l'attaché culturel de l'amnassade une visite de Pékin pendant une semaine, la moitié de l'équipage, l'autre semaine l'autre moitié.

Cet automne j'ai eu la surprise et le plaisir de rencontrer au muée des thoniers entre Carnac et Port Louis, le président et le vice président de l'association avec qui j'avais fait un embarquement sur le Batilius de 550'000 tonnes en 1977...

Bon on s'écarte du sujet : que peut-on conseiller à notre ami Thomas ?

Michel

Bern

Messages: 861
Date d'inscription: 25/05/2010
Localisation: Matran Canton de Fribourg Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum